Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
11 Avr 2024 | Profession
 

Le ministre délégué chargé des Comptes publics, Thomas Cazenave, tient à expliquer concrètement « le renfort des mesures concernant les conditions d’importation de tabac par les particuliers » suite au récent décret (voir 29 mars) dont une présentation hâtive par les médias a laissé penser que l’on allait se retrouver dans une situation « d’open bar » pour les achats de tabac aux frontières.

« Renfort des mesures » qui, d’ailleurs, a fait l’objet d’un communiqué de Bercy ce jeudi (voir 11 avril)

Le ministre s’est donc rendu – ce même jour – dans un tabac presse (Le Séverini) de Hambourg- Budange (à 16 kilomètres de Thionville), accompagné de Philippe Coy et d’Antoine Palumbo (président des buralistes de Moselle et administrateur de la Confédération). Sur place un dialogue s’est établi avec un groupe de buralistes frontaliers, ces derniers témoignant de leur situation avant de multiplier les questions. Comme cela s’était passé dans l’Oise le 29 mars (voir 31 mars et 6 avril).

Ensuite, Thomas Cazenave s’est rendu avec Philippe Coy sur l’aire autoroutière de « Thionville – Porte de France » pour une présentation du dispositif de contrôle de la Brigade des Douanes de Thionville. En présence notamment de Florian Colas, le nouveau Directeur général des Douanes (voir 4 avril).

En conclusion, une réunion « de passage de consignes » s’est tenue dans les locaux de la Brigade des Douanes. On y a rappelé que, dans le département, pas moins de 680 kilos de tabac luxembourgeois ont été interceptés pendant l’opération « Colbert 2 » (voir 30 mars).