Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
8 Sep 2021 | Profession
 

À Sénestis (16 kilomètres de Marmande), Francis et Alexandre Ceccato produisent, sur trois hectares, presque dix tonnes de tabac blond par an. La récolte vient de s’achever. Comment s’annonce 2021 ? Un reportage de Sud-Ouest. 

Sous un séchoir moderne, le père sort sa roulée. Son fils, vapote. Un peu plus loin, Jérôme Duffieux, directeur de Traditab, montre fièrement sa cigarette 1637 … Tous trois sont presque les derniers des Mohicans de cette culture, qui a fortement perdu en surface ces dernières années et que l’on retrouve surtout dans la région de Tonneins, exclusivement sous serres. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tabaculture : « ce ne sera pas une année record » dans le Lot-et-Garonne  
27 Août 2021 | Profession
 

La Dépêche du Midi a rendu visite à un agriculteur de Mazerolles (27 kilomètres au nord de Tarbes), qui a commencé la récolte de ses quatre hectares de tabac. Une culture qui concerne toujours une vingtaine de producteurs dans le département.

Ici, ce qui reste de la filière tabac se porte plutôt bien en partie grâce au soutien des producteurs par la coopérative Tabac Garonne Adour et sa filiale de commercialisation Traditab qui, aujourd’hui, emploie 40 salariés et vend 1,5 million de kilos de tabac chaque année (voir 12 juillet et 3 janvier 2021).

La coopérative les accompagne, leur transmet un savoir-faire et leur propose des contrats de production. Ainsi, le tabac est devenu une culture à forte valeur ajoutée. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tabaculture : « c’est un vrai produit du terroir »  
8 Août 2021 | Profession
 

C’est un séchoir à tabac qui date de 1850 et qui manquait de disparaître. Il est en cours de remontage, depuis début juillet, à l’Écomusée d’Alsace à Ungersheim, près de Mulhouse.

Un bâtiment chargé d’histoire et qui est sauvé grâce à la Fondation du Patrimoine (voir 21 et 5 juillet 2020). Les visiteurs peuvent assister aux travaux.

•• Il a été démonté en 2018, puis a pris la direction de l’Écomusée d’Alsace, pour y être restauré. Six charpentiers travaillent au façonnage des poutres, en respectant les méthodes traditionnelles d’équarrissage. Tout se fait à l’aide d’outils et à la main. Une fois les poutres façonnées, il faudra les assembler sur les fondations avec le plancher et les façades du séchoir. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mission Patrimoine : remontage d’un séchoir à tabac emblématique en Alsace   ,
12 Juil 2021 | Profession
 

Traditab, au printemps prochain, devrait quitter le centre-ville de Tonneins pour aller … toujours à Tonneins, dans la zone André Thévet (ancienne friche industrielle en rénovation, située en périphérie de cette ville de 9 000 habitants en Lot-et-Garonne) où elle a fait l’acquisition d’un grand bâtiment, utilisé jadis pas la Seita comme lieu de fermentation du tabac.

« On a voulu rester à Tonneins parce qu’il y a une vraie culture, et une vraie histoire avec le tabac » explique Jérôme Duffieux, directeur de Traditab, dans Le Républicain Lot-et-Garonne. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Traditab : « à Tonneins, une vraie histoire avec le tabac » (Jérôme Duffieux)  ,
22 Mai 2021 | International, Trafic
 

En Australie, il faut une licence pour cultiver du tabac. Mais dans le cadre de sa politique anti-tabac, le gouvernement n’accorde plus d’autorisations depuis 2006.

Que croyez-vous qu’il advienne ? … l’apparition de cultures clandestines de tabac. Phénomène que nous avons déjà relaté ici-même (voir 13 mars 2020 et 3 avril 2018).

Ainsi, l’équivalent de 4 hectares de tabac exploités clandestinement viennent d’être découverts à Linthorpe, localité située à 135 kilomètres de Brisbane, par la police du Queensland. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Australie : ces plantations clandestines de tabac qui persistent  ,
9 Mai 2021 | Profession
 

Près de 70 anciens adhérents de la Coopérative de tabaculteurs Poitou-Tabac s’apprêtent à semer des plants de chanvre en plein champ, dans les deux Charentes et jusqu’en terres poitevines et vendéennes. Plus de 50 hectares sont annoncés pour la mi-mai, pour commencer, selon La Charente Libre.

« Le CBD est un phénomène de société, l’une des molécules de demain. Nous devons être en avance, et savoir nous renouveler » plaide Philippe Suire. Ex-président de la Coopérative Poitou-Tabac – installé à Salles-de-Villefagnan (prés de Confolens, en Charente ) – cet ancien tabaculteur a pris la tête de cette démarche. Lire la suite »

11 Avr 2021 | International, Profession
 

La production de tabac au Zimbabwe devrait croître de près de 9 % cette année, vient d’indiquer l’Autorité de régulation de ce secteur, vital pour l’économie de ce pays en grande difficulté.

Le tabac est une source majeure de devises étrangères pour le pays d’Afrique australe avec des ventes qui ont atteint 782 millions de dollars (657,8 millions d’euros) l’an passé, rappelle l’AFP dans un communiqué.

En 2021, la production devrait atteindre 200 millions de kilos grâce à des pluies abondantes, contre 184 millions l’année précédente, a estimé le Conseil de l’industrie et de la commercialisation du tabac du pays. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Zimbabwe : le tabac au secours de l’économie du pays  
2 Fév 2021 | Profession
 

Depuis 2019, un couple d’agriculteurs de Limeuil (au cœur du Périgord) produit du tabac dont la nicotine est destinée aux e-liquides.

« Je ne me voyais pas ne pas faire de tabac dans ma ferme » explique le couple dans Réussir Le Périgord qui depuis 1983 a aussi une centaine de bêtes à viande et cultive des céréales.

•• Dans ce coin de Dordogne, où la plante de tabac a toujours fait partie du paysage agricole, l’opportunité de relancer la production a été saisie sans hésitation.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tabaculture : les e-liquides sauvent la tradition en Dordogne  ,
3 Jan 2021 | Profession
 

Dans un document « tiré à part » accompagnant la diffusion du Losange de décembre, Jérôme Duffieux (président de Traditab) établit le bilan de l’année qui vient de s’achever et dresse les perspectives 2021 (voir 13 novembre et 28 juillet 2020).

« Nos ventes 2020 atteindront presque 500 tonnes, tous produits confondus, ce qui était inespéré quand nous avons été créés en 2008. Ces chiffres sont importants pour notre PME, mais restent modestes à l’échelle de notre secteur d’activité mondialisé. 

•• « Pour nous, c’est surtout la première année que nos ventes représentent environ 1 % du marché français tous produits confondus : 1 paquet sur 100 vendus aujourd’hui en France est issu de la production locale de tabac. C’est grâce à vous, car vous êtes plus de 20 000 buralistes à vendre régulièrement au moins l’un de nos produits.

« Mais le plus important est que pour réaliser ces 500 tonnes de produits, nous achetons 650 tonnes de tabacs à une centaine d’agriculteurs du Sud de la France, pour qui ces achats sont devenus un pôle de stabilité et de viabilité économique pour le long terme (…)

•• « Mais nous restons engagés et pour être en capacité dans le futur d’assurer l’achat de tabacs sur plusieurs années à de jeunes producteurs qui investiront pour créer des ateliers de tabac, nous devons arriver encore à progresser avec nos produits actuels mais aussi avec de nouveaux produits comme notre gamme de e-liquides (voir 5 octobre 2019).

•• « En cette fin 2020, nous achetons un bâtiment, à la commune de Tonneins (Lot-et-Garonne ), qui a créé une zone d’activité sur l’ancien site industriel qui appartenait au monopole des tabacs et où le tabac brun français était transformé jusque dans les années 2000 (…)

« Nos bureaux seront donc, à partir de 2021, dans ce qui était un centre de fermentation de tabacs bruns … Cela est symbolique, et même si nous ne réécrirons pas l’histoire, nous nous attacherons à œuvrer pour que des agriculteurs puissent toujours continuer à vivre en France de la culture du tabac. »

21 Déc 2020 | International, Profession
 

Initiative remarquée, à Madrid, de la « Mesa del Tabaco » – que l’on pourrait traduire par « table ronde du tabac » ou « forum tabac », associant toute la filière tabac (voir 6 mars 2020, 15 et 17 septembre 2014) – et qui vient de diffuser auprès de son environnement tant institutionnel que médiatique un certain nombre de chiffres-clés sur le poids économique d’un secteur réglementé, responsable … mais représentant tout son poids dans la vie économique du pays.

Cette présentation a été faite publiquement le 11 décembre. Et elle s’appuie sur les chiffres d’une étude détaillée de KPMG Espagne. Lire la suite »