Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
11 Juin 2024 | Profession
 

Dans un contexte économique difficile, Périgord Tabac va fusionner avec Tabac Garonne Adour, ce qui aura pour conséquence la fermeture du siège (à Boulazac-Isle-Manoire) et le transfert du personnel au nouveau siège à Tonneins (Lot-et-Garonne). Explications de la Dordogne Libre.

La Dordogne a longtemps été une grande productrice de tabac. Sa culture s’est étendue sur l’ensemble du département.

•• « Aujourd’hui, on compte un peu moins d’une centaine de producteurs répartis sur le Bergeracois, la vallée de la Dordogne, le Sarladais et les environs de Montignac » souligne Laurent Testut, président de Périgord Tabac (voir 31 août 2019) depuis 2015 et producteur de tabac à Beaumontois-en-Périgord. Lire la suite »

13 Mai 2024 | International, Profession
 

Premier producteur et exportateur de tabac d’Afrique (voir 25 mars 2024 et 27 août 2023), le Zimbabwe est en train de devenir aussi producteur de tabac à chicha.

Un marché qui reste à fort développement dans le monde.

Le tabac à chicha nécessite des graines d’importation et des techniques de culture différentes de ce qui est pratiqué généralement au Zimbabwe (des ensemencements plus denses).

Mais les premières ventes de tabac à chicha – par des producteurs du Zimbabwe – viennent de se révéler un succès : un tiers des ventes réalisées en quatre jours.

25 Mar 2024 | International
 

Le Zimbabwe est le premier producteur et exportateur de tabac en Afrique. En 2024, les performances de lappareil productif risquent d’être affectées par la sécheresse induite par le phénomène climatique El Niño.

Au Zimbabwe, la récolte de tabac est attendue à 265  000 tonnes en 2024. C’est ce que révèlent les récentes prévisions formulées par le Conseil de l’industrie et de la commercialisation du tabac (TIMB), reprises par l’agence annonce Ecofin.

•• Le stock annoncé traduit une baisse de 10 % par rapport à la production record de 296  000  tonnes réalisée l’année dernière (voir 21 mai, 27 août 2023). S’exprimant sur le sujet le 12 mars, Patrick Devenish, président de la TIMB, attribue cette prévision pessimiste à l’impact du phénomène climatique El Niño sur la météorologie.

Selon le responsable, la sécheresse induite par ce phénomène climatique a affecté les rendements des cultures et contribué à une diminution de 3,4 % des superficies emblavées à 113 000 hectares, soit 4 000 hectares de moins que l’année précédente.

« Environ 75 % du tabac zimbabwéen est produit par de petits exploitants qui ne disposent pas de bons systèmes dirrigation. Ces systèmes devraient être améliorés pour les aider à être plus résilients face aux changements climatiques  », ajoute pour sa part Anxious Masuka, ministre de l’Agriculture.

•• Dans le pays, le tabac est le deuxième produit agricole majeur dont la récolte devrait être affectée par le phénomène El Niño. En décembre dernier, le gouvernement avait déjà annoncé une chute prévisionnelle de 21 % de la production locale de maïs à près de 1,1 million de tonnes en 2023/2024.

Il convient de noter que le tabac est la principale culture de rente au Zimbabwe ayant généré plus de 1,2 milliard de dollars de recettes en 2023, daprès les données officielles.

 Commentaires fermés sur Zimbabwe : la sècheresse fait baisser la production de tabac  
3 Mar 2024 | International
 

En Afrique, la production de tabac est principalement concentrée dans la sous-région dAfrique australe. Alors que le Zimbabwe règne en maître sur le marché de loffre depuis plusieurs années, dautres fournisseurs en Afrique de lEst affichent aussi des ambitions dans lindustrie.

Sur la campagne 2022/2023, la Tanzanie a récolté 122 858 tonnes de feuilles de tabac, a annoncé Hussein Bashe, ministre de l’Agriculture, selon l’agence Ecofin. Le volume annoncé représente plus que le double du stock de 50  000 tonnes produit un an plus tôt.

Avec cette performance historique, l’industrie tanzanienne supplante le Malawi (121  000  tonnes) et le Mozambique (85  000  tonnes) pour devenir le deuxième producteur africain de la feuille derrière le Zimbabwe qui maintient sa place de premier fournisseur africain de tabac avec une production qui dépasse les 260 000 tonnes (voir 6 juillet et 17 août 2023).

« La réussite agricole de la Tanzanie témoigne de la résilience et du travail acharné de nos agriculteurs. Grâce à des politiques stratégiques, des investissements et des partenariats, nous avons créé un environnement propice à la croissance et à la productivité » se réjouit M. Bashe.

D’après le responsable, cette percée de l’appareil productif tanzanien a permis de stimuler le segment de l’exportation. Ainsi le pays a engrangé 316 millions dollars de recettes en 2023 grâce à ses expéditions de tabac contre 178 millions de dollars de recettes obtenues un an plus tôt. En Tanzanie, lexécutif ambitionne de faire passer la production de tabac à 200 000 tonnes dici 2025.

 Commentaires fermés sur Tanzanie : la percée du 2ème producteur de tabac africain  
6 Jan 2024 | Profession
 

Le hangar d’un producteur de tabac à Montferrand-du-Périgord (Dordogne, entre Bergerac et Sarlat) a brûlé ce 4 janvier dans l’après-midi.

Les pompiers ont vite éteint le feu mais toute la récolte de l’année est partie en fumée. Le tabaculteur a vu ainsi brûler les six tonnes de tabac qu’il stockait dans son hangar. « J’étais en train de sécher mon tabac avec un assainisseur à bois, et il y a dû y avoir une étincelle » raconte Bernard Briand à France Bleu Périgord.

Ce tabaculteur a un peu plus d’un hectare de plantations, afin de fournir du tabac pour des cigares et de la nicotine pour des e-liquides.

Il en était à l’étape finale avant d’expédier son tabac. À 5 euros le kilos en moyenne, il a perdu 30 000 euros en une après-midi.

 Commentaires fermés sur Tabaculture : 6 tonnes de tabac partent en fumée (Dordogne)  
24 Sep 2023 | Profession
 

Et cest en compagnie de 500 partenaires – dont des tabaculteurs et des buralistes de la France entière – que Traditab a fêté, ce 17 septembre, ses 15 ans sur lexploitation dun tabaculteur, Pascal Raffaello (voir 9 et 10 septembre 2023). Compte-rendu de La Dépêche du Midi.

Étaient présents, notamment, Alain Maillé et Dante Rinaudo (maires respectivement de Puch dAgenais et de Tonneins) et Marie-Pierre Ferland (présidente de la Fédération des Buralistes du Lot-et-Garonne).

•• À son arrivée, chaque invité était doté d’un bandana orange à l’effigie de la journée et d’un chapeau de paille. Jusqu’à la fin de l’après-midi, des visites des locaux de la société Traditab à Tonneins étaient organisées, avec trajet en bus depuis Puch- d’Agenais. Une immersion dans l’histoire du tabac en France, effectuée par le personnel de l’entreprise. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Traditab : un anniversaire avec 500 tabaculteurs et buralistes … pas moins  
22 Sep 2023 | Profession
 

Ils étaient 135 producteurs de tabac il y a 10 ans, ils ne sont plus que 25 dans le Lot, département historique de cette culture depuis 200 ans.

« C’est un véritable gâchis » lance, dans La Dépêche du Midi, Francis Gaydou, ancien président de la coopérative de tabac Lot-Aveyron pendant une dizaine d’années jusqu’en 2005 et ancien président de la Fédération régionale de 2009 à 2015.

•• À 65 ans, il a vu l’âge d’or de la culture et son déclin dans les années 2010. Lui qui dit être « né » dans le tabac – issu d’une génération d’agriculteurs tabaculteurs à Payrignac (à une cinquantaine de kilomètres de Cahors) – arrête tout en 2015, dégoûté du tournant que prend la filière. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tabaculture : « … cela reste rentable » (Lot)  
12 Sep 2023 | Profession
 

La production de tabac blond dans la région des Pays de la Loire reste confidentielle, mais elle présente un attrait économique certain. La consommation de tabac à chicha est en plein essor et lindustrie ne parvient quen partie à répondre à la demande. Reportage dAngers Mag.

À Chemillé-en-Anjou (Maine-et-Loire), Pascal Socheleau et ses employés sont actifs depuis un mois sur une parcelle de trois hectares. La récolte de tabac blond, de la variété Virginie, durera encore quelques jours.

•• Il est l’un des derniers agriculteurs-tabaculteurs du département. La filière, en déclin constant depuis les années 50, connaît actuellement une embellie grâce au marché du tabac à chicha. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tabaculture : embellie en Maine-et-Loire grâce au marché du tabac à chicha  ,
10 Sep 2023 | Profession
 

C’est donc aujourd’hui que Traditab souffle ses quinze bougies (voir 9 septembre).

On ne pourra que tirer notre chapeau bien bas devant la réussite de cette entreprise à taille humaine, dotée d’une vraie intelligence collective et dont les percées commerciales ont abouti à une implantation nationale reconnue.

Sous la houlette de Jérome Duffieux dont l’âme gasconne le porte à relever tous les défis. Sa culture rugby inspire son action de tous les jours. Impossible de rester insensible devant cette histoire issue d’une saine volonté de tabaculteurs du Sud-Ouest : lancer sur le marché français leur propre tabac à rouler sous une marque au nom symbolique et facile à mémoriser, 1637. Lire la suite »

9 Sep 2023 | Profession
 

Il y a maintenant 15 ans, les petits producteurs de tabac de la coopérative du Sud-Ouest « Tabac Garonne Adour » (TGA) ont fait ce rêve fou : commercialiser des produits exclusivement composés avec du tabac local et de qualité.

Nous reprenons un communiqué de Traditab (voir 21 mai 2023, 12 juillet 2021).

C’est ainsi que notre société Traditab a vu le jour à la pépinière d’entreprises de Tonneins (Lot-et-Garonne). Nous avons commencé en 2008 avec une équipe de 6 personnes et 1 seul produit de tabac, le tabac à rouler 1637. Lire la suite »