Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
15 Avr 2021 | Trafic
 

Encore du tabac de contrebande vendu … à partir d’un garage. L’autre jour, c’était à Avignon (voir 9 avril). Cette fois-ci, c’est à Montpellier. 

De fait, jusqu’à cette nuit du 7 au 8 avril, cette petite entreprise ne connaissait pas la crise … Mais les forces de l’ordre, suite à des plaintes de riverains et à une surveillance discrète, ont débarqué dans cette épicerie clandestine, aménagée dans un box du quartier résidentiel de La Chamberte à Montpellier, rapporte Le Midi Libre.

•• Sur les étagères, les policiers ont découvert de nombreuses bouteilles de bières, sodas, des friandises et biscuits apéritifs… Mais aussi et surtout du matériel à chicha, des alcools forts, des cartouches de cigarettes en provenance d’Espagne. Sans oublier des bonbonnes de protoxyde d’azote (gaz hilarant) qu’ils achetaient en grande quantité à Lyon.

Et il y avait du stock car, au total, c’est près d’une tonne de marchandises qui a été saisie si l’on rajoute celles retrouvées dans des box voisins. En outre, 1 800 euros ont été saisis.

•• Déférés au parquet, trois jeunes majeurs – deux cousins et un ami – ont été présentés le 9 avril devant le tribunal judiciaire dans le cadre d’une comparution immédiate.

Une audience durant laquelle ils ont fait volte-face, expliquant aux magistrats que toute cette marchandise n’était pas destinée à la vente, comme ils l’avaient avoué en garde à vue, mais à leur consommation personnelle : « pour se regrouper entre amis, passer du bon temps, fumer la chicha… On prend du protoxyde d’azote et on peut boire jusqu’à un litre d’alcool par jour. Quant à l’argent retrouvé, ce n’est pas un fonds de caisse mais les mises pour le poker et les paris ».

Ils ont finalement été condamnés à trois mois de prison avec sursis et à 300 euros d’amende chacun.

11 Avr 2021 | Trafic
 

Grossièrement dissimulés dans du mobilier, à l’arrière d’une camionnette immatriculée en Ukraine, les agents de la Douane ont découvert 164 kilos de tabac à chicha, ce jeudi 1er avril sur une aire de repos de l’autoroute A8, à hauteur de Puget-sur-Argens (près de Fréjus). 

Les deux ressortissants ukrainiens qui se partageaient le volant ont reconnu devoir livrer la marchandise à Paris et en Belgique. Lire la suite »

10 Avr 2021 | Trafic
 

C’est grâce à une information de policiers municipaux qu’une vingtaine de gendarmes a interrompu une soirée clandestine dans un bar à chicha du Pontet (limitrophe à Avignon), ce mercredi 7 avril, à 20 heures 45. 

À l’intérieur, 25 personnes attendaient patiemment le début du match de football Bayern Munich-PSG. De surcroît, les forces de l’ordre y ont saisi 7 kilos de tabac à chicha de contrebande. La totale.

Ayant fait l’objet d’une liquidation judiciaire, l’établissement avait fermé définitivement il y a quelques temps. Les gendarmes étaient également déjà intervenus pour les mêmes raisons lors d’un couvre-feu. Rideau fermé, c’est par une porte dérobée sur le côté que les clients entraient. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Le Pontet : soirée clandestine et tabac de contrebande dans un bar à chicha  ,
4 Avr 2021 | Trafic
 

Pour la seconde fois en deux ans, les douaniers de Reims lui sont tombés dessus alors qu’il traversait la région avec du tabac à chicha de contrebande : il en ramenait pour 9 000 euros de valeur marchande lors d’un contrôle le 22 mars sur l’autoroute A4, à hauteur de Beaumont-sur-Vesle. 

La fois précédente, les agents l’avaient cueilli au même endroit avec 143 kilos de tabac à chicha acheté en Allemagne pour alimenter son bar à narguilé installé à Argenteuil (voir 13 et 24 février 2019). Lire la suite »

26 Mar 2021 | Trafic
 

Une épicerie de Montpellier s’est vue notifiée une fermeture administrative de quinze jours à partir de ce 22 mars.

Le 3 février dernier, les Douanes de la direction régionale de Montpellier ont découvert 3 kilos de tabac à narguilé , 77 paquets de cigarettes et 21 blagues de tabac à rouler de 30 grammes l’unité.

L’exploitant a reconnu que le tabac était destiné à être vendu à certains de ses clients.

7 Mar 2021 | International, Trafic
 

Il y a de quoi laisser rêveur : alors que le groupe Imperial Brands / Altadis a fermé, il y a 5 ans, sa dernière usine de cigarettes en Espagne (voir 19 janvier 2016), les découvertes d’installations clandestines de fabrication s’y multiplient (voir 5 janvier 2021, 26 décembre et 25 août 2020).

Dernier cas : cette opération « Fénix » – menée conjointement par la Douane avec la police espagnole et révélée cette semaine – qui a débouché sur le démantèlement, à temps, de deux installations clandestines appelées à travailler de façon coordonnée à Valladolid et dans la région. Les autorités espagnoles sont intervenues avant que la production ne démarre vraiment.

•• En fait, un atelier était consacré à la fabrication de cigarettes de contrefaçon. Un premier stock de 180 000 paquets vides y a été trouvé. Ceux-ci portaient les noms de marques destinées aux marchés anglais et espagnol. Un premier stock de 500 000 cigarettes ayant déjà été produit.

Et le second atelier devait y voir démarrer une activité de préparation de tabac à chicha (17 tonnes de tabac dédié à la chicha y ont été saisies).

•• Les machines et équipements trouvés sur place correspondraient à une valeur de 6 millions d’euros. Le responsable de l’ensemble, de nationalité bulgare, a été arrêté. Tout comme ses 8 employés  ukrainiens.

Ils étaient arrivés en Espagne, le 13 février, avec un visa touristique, aussi surprenant que cela puisse paraître en pleine pandémie.

6 Mar 2021 | Observatoire
 

Dans une nouvelle vidéo publiée sur YouTube, le professeur Didier Raoult établit un lien entre la chicha et la transmission du Covid-19 chez les jeunes, rapportent Le Dauphiné Libéré RTL, Europe 1, ….

« Je n’avais pas réalisé l’ampleur qu’a pris la consommation de chicha dans nos pays européens et aux États-Unis. Je crois qu’en France, au moins la moitié des jeunes ont déjà fumé au moins une fois la chicha », explique-t-il. Lire la suite »

27 Fév 2021 | Trafic
 

En août 2015, un homme originaire du Val-d’Oise avait été arrêté à Chevrières (à 20 kilomètres au sud de Compiègne) au volant de sa camionnette contenant environ deux tonnes de tabac à chicha.

C’est ballot … mais le jeune homme était absent à l’audience du tribunal correctionnel ces jours derniers, les forces de police ayant perdu sa trace depuis la fin de son contrôle judiciaire en septembre 2018.

Il a, cependant, été condamné, en contumace, à un an de prison ferme et 30 000 euros d’amende pour détention de tabac en bande organisée et contrebande.

23 Fév 2021 | Trafic
 

Mulhouse-Marseille avec 203 kilos de tabac à chicha dans le coffre. C’est le trajet que devait effectuer un Alsacien de 24 ans, le 23 juin dernier. Ledit trajet s’est toutefois arrêté sur l’aire de la Vallière, sur l’autoroute A39, à hauteur de Savigny-en-Revermont (Saône-et-Loire).

Les équipes douanières ont repéré le véhicule et mis la main sur des cartons et des pots dans lesquels était stocké le tabac à destination de Marseille, comme nous l’avons raconté ici-même (voir 2 juillet 2020). Lire la suite »

11 Fév 2021 | Trafic
 

Les agents de la Douane avait découvert dans un bar à chicha géré par un Niçois, ainsi que dans un entrepôt, un total de 821 kilos de tabac à chicha de contrebande …

À la barre du tribunal correctionnel de Nice, ce mardi 9 février, le trafiquant a déclaré avoir acheté ce tabac en Allemagne. À Nice, la marchandise était dissimulée dans un faux plafond et derrière une cloison. Et d’ajouter, « il était périmé et je l’offrais aux clients qui venaient d’acheter des narghilés ». Lire la suite »