Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
3 Mai 2017 | Pression normative
 

Beaucoup de remontées de terrain indiquent que « le paquet neutre, ça ne marche pas » (voir Lmdt des 18 et 19 avril).

Il n’empêche, « pour ne pas habituer les fumeurs aux différentes photographies présentes sur les paquets de cigarettes, 14 nouvelles images choc vont remplacer les 14 déjà en place » confirme Le Parisien / Aujourd’hui en France (voir Lmdt du 2 mai).

•• Elles apparaîtront à partir du 20 mai sur les paquets, rappelle le quotidien.

On verra notamment le visage d’une jeune femme sur son lit d’hôpital (« fumer provoque 9 cancers du poumon sur 10 ») ou une langue déformée en gros plan (« fumer provoque le cancer de la bouche et de la gorge »).

•• Autres images : un jeune enfant décédé dans une chambre d’hôpital (« fumer peut tuer l’enfant que vous attendez ») ou encore un homme dans un cercueil, avec sa femme et son bébé à ses côtés (« arrêtez de fumer : restez en vie pour vos proches »).

•• Ce renouvellement est explicitement demandé par la directive Tabac européenne qui exige de changer tous les ans les visuels.

L’an prochain, à la même époque, une troisième série arrivera donc sur les emballages.

18 Jan 2017 | Pression normative
 

Depuis six mois, un Belge se bat avec la Commission européenne afin de faire retirer une photo-choc issue de la mise en œuvre de la Directive Tabac : un homme alité, les yeux et équipé d’un tube respiratoire. Pour Serge Nizet, cette photo est avant tout celle de son père, mort il y a six ans après un AVC, pour laquelle aucune autorisation n’a été donnée par la famille.

• Il s’est adressé d’abord aux fabricants qui lui ont répondu que les clichés sur les paquets sont fournis par Direction générale de la Santé de la Commission européenne à la Santé qui en détient les droits.

• Il a tenté, avec beaucoup de difficulté, de joindre la Commission : « imaginez-vous un labyrinthe pénible ». Tout cela, pour entendre « un jour on me répond que les personnes ont donné leur accord. Un autre, on me répond que ce sont des acteurs et blablabla. Une vraie galère ». Lire la suite »

4 Déc 2016 | International
 

quebec-restaurateurDe nouvelles mesures de la loi de lutte contre le tabagisme – votée il y a un an (voir Lmdt du 19 novembre 2015) – sont entrées en vigueur ce samedi 26 novembre au Québec. Qui montrent le souci de précision géométrique des législateurs.

• Outre l’interdiction à tout adulte d’acheter du tabac pour un mineur, il y a l’interdiction de fumer dans un rayon de neuf mètres « de toute porte ou fenêtre qui s’ouvre » ainsi que de toute « prise d’air communiquant avec un lieu fermé où il est interdit de fumer ». Néanmoins, il reste possible de fumer sur le trottoir et sur la voie publique.

Un joli casse-tête en vue, assurent les professionnels de la restauration. Certains ont déjà le mètre en main pour marquer la zone et déplacer les cendriers. D’autres se demandent comment le fumeur va s’y retrouver, notamment dans les vieux quartiers aux rues enclavées.

 Autre mesure imposée aux fabricants : la dimension minimale de … 4 648 millimètres carrés de l’avertissement sanitaire apposée sur les emballages de cigarettes et de cigarillos disponibles sur le marché québécois.

• De nombreuses restrictions été mises en place, déjà, depuis le printemps dernier : interdiction de fumer dans une voiture où se trouve un mineur de moins de 16 ans, sur les terrains sportifs, dans les aires de jeux pour enfants mais surtout, sur les terrasses de restaurants et de bars.

 Commentaires fermés sur Québec : des mesures anti-tabac au mètre ou millimètre carré près  ,
25 Nov 2016 | Pression normative
 

paquet-neutre-recadrePartant du principe évident que le tout premier droit du consommateur est celui du droit à l’information sur le produit consommé, le magazine 60 Millions de Consommateurs découvre que « la composition des cigarettes et du tabac à rouler est désormais introuvable » (voir Lmdt du 12 septembre 2016). Et relève que des fumeurs revendiquent le droit de savoir ce qu’ils consomment …

•• En fait, le magazine – toujours prompt à enfourcher les causes de l’anti-tabagisme des sentiers battus (voir Lmdt des 22 mai et 30 décembre 2014) – n’avait rien vu. Et ce sont « plusieurs consommateurs qui ont confié leur étonnement en découvrant les nouveaux paquets. Car les étiquettes des cigarettes ou du tabac à rouler ne doivent plus indiquer aucune information sur la teneur en nicotine, en goudron ou en monoxyde de carbone ». Témoignages de ces mêmes consommateurs à la clé. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Paquet neutre ou « Directive » : « mais où est passée la composition ? » (60 Millions de Consommateurs)  , ,
20 Oct 2016 | Pression normative
 

Paquet neutre octobreNous avons déjà rapporté en quoi la nouvelle réglementation amène les nouveaux paquets – neutres ou directive Tabac européenne – à sortir sans « aucune mention informative » : telle que les taux de tabac, d’agents de saveurs, de texture et de conservateurs ; ou telle que le dosage en nicotine, goudrons et monoxyde de carbone (voir Lmdt du 12 septembre).

Le Parisien / Aujourd’hui en France du 13 octobre revient sur le sujet.

« Étonnant ? Non, à en croire le ministère de la Santé qui s’appuie sur la directive européenne de 2014 interdisant de faire figurer ces taux au motif qu’ils incitent les consommateurs à croire que certaines cigarettes sont moins nocives que d’autres. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Les taux de goudron et de nicotine ont disparu » : les explications du ministère de la Santé  ,
 

Republique Tcheque paquet directiveC’est dans un délai raisonnable que le président tchèque, Milos Zeman, a signé l’amendement transposant le paquet « Directive » (avec 65 % d’avertissements sanitaires sur les deux faces) qui a été publié le 10 juin. Le calendrier prévoit qu’à partir du 7 septembre prochain, les paquets « sans photos-choc » ne seront plus mis sur le marché et que les stocks devront être écoulés avant le 7 décembre. 

Si le ministère de la Santé estime que ce changement pourrait diminuer de 2 % la population des fumeurs, un micro-trottoir effectué par Radio Praha tempère cet objectif : « aucun effet sur moi » ; « celui qui veut commencer, commencera », « ce sont des dépenses inutiles ».

Le journal insistant sur le fait que l’introduction des 42 nouveaux visuels, changés tous les ans, s’élèverait à 200 à 300 000 couronnes (entre 7,5 et 11 millions d’euros).

Parmi les sceptiques et spécialistes du tabagisme se faisant entendre, le sociologue Jaromir Volek (de l’université Masaryk de Brno) qui considère ces efforts comme « irréfléchis », « vains » et « incapables de réguler le phénomène ». Malgré les études australiennes, il estime que les photos-choc n’auront pas d’impact sur la cible des jeunes « pour qui fumer ferait partie de leur quête identitaire et pour qui le thème de la mort peut sembler très éloigné ».

26 Août 2016 | Pression normative
 

Conseil d'EtatC’est ce jeudi 25 août dans la soirée que le Conseil d’État, décidément beaucoup sollicité en ce moment, s’est prononcé sur le recours des professionnels du cigare (Fédération des Fabricants de Cigares) vis-à-vis de certaines dispositions de l’ordonnance de transposition de la directive Tabac (voir Lmdt du 21 août et du 23 mai).

CigaresLe fond du problème : devant le flou, les ambiguïtés et les obscurités de certaines règles portant sur les nouveaux avertissements, il était concrètement impossible pour les fabricants de cigares de fabriquer et produire avec les nouveaux conditionnements, en toute sécurité juridique.

Il aura fallu attendre ce mardi 23 août pour que la Direction Générale de la Santé fasse amende honorable en annonçant par courrier au Conseil d’État que le point litigieux « va être modifié dans les meilleurs délais, sans doute aux alentours de la première quinzaine de novembre, afin de faire disparaître toute ambiguïté ».

« La ministre confirme qu’elle reconnaît l’illégalité de ces dispositions » indique noir sur blanc la décision du Conseil d’État qui en prend acte et rejette par conséquent les requêtes des plaignants.

26 Juil 2016 | International
 

Allemagne paquet directiveAlors que le premier pot à tabac neutre a commencé à être livré chez les buralistes français, la semaine dernière (voir Lmdt du 21 juillet), les conditionnements répondant aux normes de la nouvelle directive Tabac européenne – 65 % des faces avant et arrière des paquets consacrés aux avertissements sanitaires (textes et photos-choc) en commençant par le haut – voient leur installation débuter sur les linaires européens : par exemple, dans certaines régions espagnoles, en Autriche, au Royaume-Uni et en Allemagne (comme sur notre photo).

En Allemagne, où l’on ne connaissait pas encore les photos-choc …

Sachant que chez la plupart de nos voisins, l’obligation d’offre que de paquets « directive » dans les points de vente a été reportée au 20 mai 2017.

On notera au passage que la bibliothèque de photos, retenue par les autorités européennes, se veut plus choc que jamais.

12 Juil 2016 | Pression normative
 

Etiquetage nutritionnelLe PDG de l’Inserm, Yves Lévy a indiqué, le 11 juillet à l’AFP, avoir démissionné du comité de pilotage de l’étude sur l’étiquetage nutritionnel des produits, diligentée par le gouvernement pour mieux informer le consommateur (voir Lmdt du 22 septembre 2015).

Le scientifique n’a pas souhaité commenter sa décision. Selon Le Monde daté de mardi, le fait que les « réserves et critiques » du responsable sur « la rigueur méthodologique de l’étude » n’aient pas été prises en compte par le comité de pilotage sont à l’origine de cette démission. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Il n’y a pas que le tabac … on nous ressort une histoire de « lobbying » à propos de l’étiquetage nutritionnel  ,
20 Mai 2016 | Pression normative
 

Karine Gallopel MorvanTouchant. Karine Gallopel Morvan (professeure de marketing social à l’école des hautes études en Santé publique de Rennes et aussi membre de la direction du CNCT / voir Lmdt des 13 mai 2016, 16 mai 2015 et 18 juin 2014) confie dans Le Parisien / Aujourd’hui en France, de ce jour, qu’elle fait partie des experts qui ont choisi les nouvelles photos repoussantes qui vont apparaître sur les paquets neutres et « directive Tabac européenne ».

De 2011 à 2013, elle a enchaîné les réunions avec d’autres experts se reposant sur une centaine d’études. Pour en arriver aux quelques conclusions suivantes :

• « Certaines photos déjà utilisées sur les paquets actuels n’avaient en fait aucun impact ». Comme ces deux mains se rapprochant pour rappeler qu’il est bon qu’un fumeur se fasse aider : « cela rappelait plus la création d’Adam dans la Chapelle Sixtine qu’un message de prévention … »

• « Montrer une personne avec un trou dans la gorge est plus efficace que des poumons encrassés ».

• Pour autant, il ne faut pas exagérer. Par exemple, la photo d’un malade avec une énorme masse sous la gorge : « aucun médecin ne laisserait une tumeur externe aller aussi loin, c’est un cas exceptionnel ! ».

Après les consultations auxquelles a participé Karine Gallopel-Morvan, une nouvelle sélection a été faite par des experts de la Commission européenne. Avant d’être testée auprès de 8 000 personnes dans une dizaine de pays. La nouvelle bibliothèque propose trois séries de 14 images-choc, qui changeront sur les paquets chaque année.