Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
24 Août 2015 | International, Vapotage
 

Cigarette électronique / CigaretteParmi les nombreuses réactions au rapport – très favorable à la cigarette électronique – du Public Health of England/ PHE qui a suscité déjà beaucoup de commentaires, la semaine dernière (voir Lmdt des 19, 20 et 21 août), un communiqué de British American Tobacco que nous avons traduit et reproduisons ci-dessous.

Rappelons que BAT commercialise déjà la cigarette électronique Vype, outre-Manche (voir Lmdt des 23 juillet 2015, 17 novembre et 19 mai 2014 ainsi que du 5 août 2013).

« Ce rapport arrive aux conclusions suivantes :
. la cigarette électronique est de l’ordre de 95 % moins nocive que le tabac ;
. près de la moitié de la population ne réalise pas qu’utiliser la cigarette électronique est beaucoup moins nocive que fumer du tabac ;
. pour le moment, il n’y a pas de preuve que la cigarette électronique incite les mineurs ou les non-fumeurs à fumer du tabac ;
. l’étude montre que presque la totalité des 2,6 millions de britanniques adultes utilisant la cigarette électronique sont aussi fumeurs (ou ex-fumeurs) de tabac ;
. la cigarette électronique est en mesure d’aider les fumeurs de tabac à arrêter.

« Commentaires de Chris Proctor, directeur scientifique de British American Tobacco : ce rapport du Public Health England, concluant à une nocivité significativement moindre de la cigarette électronique par rapport à la cigarette conventionnelle, marque une étape incroyablement importante pour l’ industrie de la cigarette électronique et ses consommateurs.
L’étude démythifie tout ce qui entoure la cigarette électronique et procure aux fumeurs adultes les informations nécessaires pour éclairer leurs choix.

« Il y a beaucoup de malentendus autour de cette nouvelle catégorie de produits et cette étude offre aux fumeurs adultes une information plus claire sur la sécurité relative de la cigarette électronique, de sorte à les mettre en confiance dans sa substitution à la cigarette traditionnelle.
Nous croyons qu’en continuant des recherches sur la cigarette électronique et en renforçant sa qualité et sa sécurité, cette importante catégorie – susceptible d’ avoir un impact positif en termes de santé publique – est appelée à prospérer 
».