Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
18 Juin 2015 | Profession
 

AFP LogoLa Confédération des buralistes a lancé, ce jeudi 18 juin à Angers (Maine-et-Loire), un « Tour de France » de mobilisation (voir Lmdt du 10 juin) visant à contester la mise en œuvre du projet de paquet de cigarettes neutre adopté début avril à l’Assemblée nationale, rapporte l’AFP.

Pascal Montredon« Malgré cette adoption, nous continuons à crier que c’est une erreur pour notre profession et un gage pour les marchés parallèles qui représentent déjà 26,3% de la consommation totale de cigarettes aujourd’hui en France », a expliqué Pascal Montredon, le président de la confédération à l’issue d’une rencontre avec 120 buralistes, élus de son organisation dans tout le Grand Ouest.

« On ne dit pas qu’il ne faut rien faire pour lutter contre le tabagisme, on demande simplement que la France se contente dans un premier temps d’appliquer la directive européenne, un peu plus souple sur le sujet », a ajouté Pascal Montredon.

« Nous sommes déjà pénalisés par le prix du tabac, le plus cher de l’Europe continentale. Si en plus, on rajoute un visuel unique et stigmatisant, c’est notre profession qui va disparaître. Nous sommes des commerçants de proximité mais nous sommes aussi des préposés de l’administration qui nous confie des produits à vendre. On est pour, on est contre, on n’est pas là pour juger », a encore indiqué le président de la Confédération des buralistes.

Pascal Montredon a annoncé que son organisation appelait à manifester devant le Palais du Luxembourg le 22 juillet, jour où sera étudié le projet de paquet neutre par la commission des affaires sociales du Sénat.

D’ici là, elle va organiser quatre autres réunions régionales à Châlons-en-Champagne (Marne), Paris, Valence (Drôme) et Agen (Lot-et-Garonne), et lancer une campagne d’affichage dans les commerces de ses adhérents pour défendre leur profession.