Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
8 Juin 2024 | Trafic
 

Deux hommes (19 et 20 ans) ont été mis en examen pour « homicide volontaire », ce 5 juin en fin de journée au tribunal judiciaire d’Évry-Courcouronnes (Essonne), puis incarcérés. Ils sont soupçonnés davoir, en mai 2023 à Épinay-sous-Sénart, battu à mort un vendeur à la sauvette quils auraient mis sous leur coupe à la gare du RER D de Boussy-Saint-Antoine.

Le 29 mai 2023 un riverain promenant son chien dans la forêt de Sénart a découvert le corps sans vie d’un homme sans chaussures et allongé sur le dos. Selon Le Parisien, l’autopsie révélera qu’il est décédé à la suite de multiples fractures, notamment du crâne et au thorax. Dans ses poches, les policiers découvrent un passe Navigo au nom d’Abdul Khair C., un Bangladais de 43 ans. En situation irrégulière et sans domicile fixe, il vendait clandestinement des cigarettes à la gare de Boussy-Saint-Antoine. Lire la suite »

7 Juin 2024 | International, Trafic
 

Et de trois … Et c’est impressionnant. La douane belge vient d’annoncer avoir effectué des saisies sur trois sites illégaux, ce 4 juin, … lors d’une journée d’action dans le cadre de la lutte contre le trafic de tabac de contrebande.

Quelques jours seulement après celle de Bièvre (voir 1er juin). Une douzaine de personnes interpellées, selon RTBF.

•• À Jumet (banlieue de Charleroi, 30 kilomètres de la frontière franco-belge), « une grande fabrique illégale de cigarettes a été découverte avec deux lignes de production et une ligne d’emballage, ainsi que des précurseurs (produits chimiques utilisés notamment dans la production de tabac) de cigarettes, 10 tonnes de tabac et 5 millions de cigarettes finies, emballées sous le nom de Marlboro Red, entre autres », annonce la douane belge. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Belgique : 3 nouveaux démantèlements de sites de fabrication clandestine de cigarettes !  ,
3 Juin 2024 | Trafic
 

Chasuble fluorescente sur les épaules, gyrophare orange bien en évidence sur le tableau de bord … Deux conducteurs, chacun au volant dune camionnette, avaient tout douvriers en route pour leur travail. Il nempêche quau péage de Courcy sur lA26 (37 kilomètres de Reims), les douaniers les avaient contrôlés … en août 2022.

Dans le premier véhicule, ils ont découvert 1 270 kilos de cigarettes et dans le second, 1 010 kilos, soit un total de 228 cartons de cartouches de cigarettes. Une belle prise qui avait fait l’objet d’un communiqué des Douanes à l’époque (voir 13 et 15 août 2022).

Selon LUnion, ils avaient affirmé qu’ils ne se connaissaient pas, qu’ils s’étaient rencontrés la veille dans un hôtel en Belgique. Pur hasard donc s’ils portaient tous les deux le même accoutrement, s’ils se suivaient sur l’autoroute ou encore s’ils avaient la même destination, Marseille … Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Reims : les contrebandiers de tabac (2 tonnes de cigarettes) ne se sont pas présentés au tribunal …  , , ,
2 Juin 2024 | Trafic
 

Un homme et une femme sont en garde-à-vue à Toulouse (Haute-Garonne) depuis ce samedi 1er juin. Ils ont été interceptés en possession d’un important stock de cigarettes de contrebande.

La veille, vers minuit dans le quartier Basso-Cambo à Toulouse (près du quartier difficile du Mirail), les policiers sont d’abord intrigués par le comportement d’un homme. Ce dernier prend la fuite en les apercevant.

Après l’avoir rattrapé et contrôlé, les policiers découvrent sur lui plusieurs paquets de tabac de contrebande. Plus loin, ils découvrent une femme, dans un camion. Selon la police, celle-ci était en train de confectionner des ballots avec des cartouches et paquets de cigarettes. Les policiers estiment que la camionnette contenait environ 2 100 paquets de cigarettes de contrebande, rapporte France Bleu Occitanie. (Voir 29 et 12 mai, 11 avril).

 Commentaires fermés sur Toulouse : dans une camionnette avec 2 100 paquets de cigarettes de contrebande …  ,
30 Mai 2024 | Trafic
 

Un simple contrôle routier dans le quartier (pas toujours tranquille) du Bassin à Périgueux, dimanche 26 mai, a mené les policiers jusqu’à un appartement où ils ont retrouvé 200 cartouches de cigarettes prêtes à la vente. Deux suspects ont été arrêtés.

Lorsque les policiers de la Brigade anticriminalité contrôlent un homme en pleine nuit, dimanche 26 mai, à Périgueux, il est en train de décharger sa voiture. Il n’a pas de permis, mais surtout, il y a une trentaine de cartouches de cigarettes dans sa voiture, selon France Bleu Périgord.

C’est beaucoup pour une consommation personnelle … Et surtout ces paquets n’ont pas vraiment « l’air officiel «. Les enquêteurs du commissariat remontent la piste. Ils soupçonnent le conducteur, originaire d’Europe de l’Est, d’avoir joué le rôle de livreur pour un autre homme, lui aussi des pays de l’Est. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Dordogne : une réserve de 200 cartouches de cigarettes de contrebande en plein centre de Périgueux  ,
27 Mai 2024 | Trafic
 

Contrôlé le 12 juin 2023 à Ugine (nord de la Savoie) par la brigade des Douanes de Montmélian, un habitant du village de Thénésol (près dAlbertville) qui revenait dun week-end dans les Ardennes avec sa compagne et ses deux enfants, avait déclaré détenir du tabac quil avait acheté au Luxembourg.

Dans le coffre de son véhicule, huit cartons contenant chacun 25 cartouches de cigarettes … tout de même.

•• Selon Le Dauphiné Libéré, ce dernier indiquait lors de l’audition, qu’il avait profité de son séjour passé chez sa fille pour passer la frontière afin d’acheter du tabac destiné à être revendu à son entourage au prix de 70 euros la cartouche qui lui avait coûté 46 euros.

Il reconnaissait par ailleurs deux autres voyages effectués dans les deux derniers mois au Luxembourg doù il avait rapporté 175 cartouches, tout en précisant avoir une quinzaine de « clients réguliers » qui, chaque mois, lui commandaient de 10 à 20 cartouches. Assuré d’écouler rapidement son nouveau stock, le père de famille comptait réaliser un bénéfice total de 4 800 euros.

•• Ce 17 mai, à la barre du tribunal correctionnel d’Albertville où il a dû répondre du délit d’« importation en contrebande de tabac sans document justificatif régulier », l’homme de 46 ans a confirmé son activité illicite.

« En revendant du tabac pour me faire quelques économies, jai joué et jai malheureusement perdu », s’est-il brièvement défendu. Il a été condamné à six mois de prison avec sursis et une amende douanière de 22 758 euros correspondant à la valeur marchande des cigarettes saisies. (Voir aussi 10 décembre 2023).

 Commentaires fermés sur De retour du Luxembourg : le père de famille avait organisé son petit trafic de tabac (Savoie)  , ,
25 Mai 2024 | Trafic
 

Un homme s’est évadé, ce jeudi 23 mai, « sans violence » des locaux de la gendarmerie de Rouen où il était en garde à vue dans le cadre d’une information judiciaire ouverte notamment pour contrebande de tabac, a-t-on appris hier auprès du parquet.

Le suspect, né en 1989, s’est échappé « en passant par la fenêtre, sans violence », a déclaré à l’AFP (dont nous reprenons la dépêche) le Procureur de la République d’Evreux, Rémi Coutin, confirmant une information de France3 Normandie.

•• L’information judiciaire, dans le cadre de laquelle ce trentenaire avait été placé en garde à vue, « est ouverte notamment des chefs de vol en bande organisée et importation en contrebande en bande organisée de tabac », a indiqué le magistrat.

L’homme a déjà été « condamné à huit reprises entre 2009 et 2016 pour diverses infractions (violences aggravées, infractions à la législation sur les stupéfiants, délits routiers notamment) », a précisé le Procureur. « Une enquête de flagrance a été ouverte pour ces faits d’évasion, sous la direction du parquet de Rouen », a ajouté M. Coutin.

Le placement en garde à vue de cet homme est intervenu à la suite d’un coup de filet mené par la gendarmerie le 21 mai, au cours duquel 9 hommes et une femme ont été interpellés, selon un communiqué de la Gendarmerie nationale. 

•• Ces interpellations entraient dans le cadre d’une information judiciaire ouverte en février dernier, après la découverte d’une importation de tabac en provenance du Luxembourg par des personnes domiciliées principalement dans le sud de l’agglomération de Rouen, selon ce communiqué. Au final, huit personnes ont été mises en examen, deux étant placées en détention provisoire et les six autres sous contrôle judiciaire.

Lors des perquisitions, les enquêteurs ont notamment saisi deux pistolets mitrailleurs Sten et plus de 770 kilos de tabac (cartouches de cigarettes majoritairement contrefaites, pots et sachets de tabac) ainsi qu’« une importante quantité des produits contrefaits », a détaillé cette source. Photo : ©Gendarmerie

24 Mai 2024 | Trafic
 

La semaine dernière, policiers et gendarmes des Côtes-dArmor ont démantelé un vaste trafic de stupéfiants, de tabac et de vêtements. Le réseau avait des ramifications dans le Finistère, le Val-dOise ou encore la Seine-Maritime (voir 20 mai).

C’est l’aboutissement de deux années de travail menées conjointement, dont Le Télégramme nous livre des détails. Vendredi 17 mai, trois personnes – dont la tête de réseau, un homme de 24 ans habitant à Crozon (Côtes-d’Armor) – ont été condamnées et incarcérées pour avoir participé à un important trafic de stupéfiants et de contrebande de tabac. Onze autres personnes doivent encore être jugées.

•• Quelques jours plus tôt, une série d’interpellations avait eu lieu en lien avec l’opération « Place nette » organisée dans le département en mobilisant plus de 60 policiers. 300 kilos de tabac de contrebande, 30 mètres cube de tabac en vrac non conditionné et 478 vestes Lacoste ont été saisis, l’ensemble pour une valeur de 384 850 euros. Sans oublier des fusils à pompe, un fusil à canon scié ou bien encore cinq véhicules volés.

Au départ, les enquêteurs de la police s’étaient intéressés à des automobilistes multipliant les refus d’obtempérer, à bord de véhicules aux fausses plaques d’immatriculation, dans l’agglomération de Saint-Brieuc. Dans le même temps, les gendarmes apprenaient que deux individus utilisaient des véhicules volés et munis et fausses plaques, « pour se livrer à des infractions de plus grande ampleur », détaille Nicolas Heitz, procureur de la République de Saint-Brieuc.

•• Les premières investigations ont mis en lumière un possible réseau de vente de stupéfiants et de tabacs de contrebande. L’enquête a révélé « une organisation pyramidale fonctionnant par Instagram, Signal ou Telegram, sous forme dUber ». Les livraisons de cannabis, cocaïne et tabac étaient effectuées en direction de cellules locales qui se chargent des commandes.

« Nous sommes intervenus dans lagglomération briochine, le Finistère, le Val-dOise ou bien encore la Seine-Maritime », a indiqué, ce 23 mai, Anne-Charlotte Roche, Directrice départementale adjointe de la publique des Côtes-d’Armor. Après quatre mois d’enquête préliminaire sur réquisition du parquet, des écoutes, de la géolocalisation et près de 10 000 pages de procédures, quatorze personnes ont donc été interpellées et placées en garde à vue.

« Lanimateur du réseau a été condamné à trois ans demprisonnement, selon la Procédure de Comparution  sur Reconnaissance  préalable de Culpabilité et immédiatement incarcéré. Son complice, déjà détenu dans une autre procédure de nature criminelle, comparaîtra en juin 2024 » précise-t-elle. Photo : ©Gendarmerie

 Commentaires fermés sur Bretagne / Normandie / Région parisienne : ce vaste réseau hybride tabac-stups a fini par tomber  ,
23 Mai 2024 | Trafic
 

Trois hommes, âgés de 27 à 35 ans, ont été interpellés, le 16 mai dernier, par les enquêteurs du commissariat de police dAsnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine). Lun à Asnières-sur-Seine. Les deux autres, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), lors dune enquête express, ouverte le jour même.

Motif : « détention et vente au détail de tabac en bande organisée et importation en contrebande de marchandises prohibées en bande organisée ». Selon Le Parisien, un renseignement anonyme alerte les policiers sur un possible trafic de cigarettes, à hauteur du quai Aulagnier, à Asnières-sur-Seine. Lire la suite »

23 Mai 2024 | Trafic
 

Cinq palettes, 100 cartons, 5 000 cartouches de cigarettes soit une tonne de tabac de contrebande … Il était minuit et demi, ce vendredi 16 mai, lorsque les douaniers interceptent à La Capelle (au nord de lAisne) un utilitaire immatriculé en Pologne, conduit par un Polonais originaire de Varsovie. Il circule sur la RN2 en direction de Paris, selon LUnion.

Dans son véhicule, les douaniers découvrent donc 50 000 paquets de cigarettes marqués « duty free ». Il a été présenté, ce mardi 21 mai, devant le tribunal correctionnel de Laon dans le cadre d’une comparution immédiate. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Aisne : 18 mois de prison pour le Polonais convoyant 1 tonne de cigarettes de contrebande pour Paris  , ,