Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Juil 2021 | Profession
 

« Je ne sais pas comment on va faire ! C’est compliqué, j’ai sondé un peu mes clients pour savoir s’ils étaient vaccinés, ou s’ils comptaient le faire, les trois quarts me répondent non et qu’ils s’en moquent » s’inquiète le patron d’un bar-tabac-presse à Tarbes sur la mise en place du pass sanitaire (voir 13 et 18 juillet ainsi que ce jour). 

« Alors, pour le 1er août, j’ai commandé des stickers que je vais apposer généreusement sur la vitrine, mais de là à faire respecter … » poursuit, dans La Dépêche du Midi, le patron de l’établissement fermé administrativement pendant 1 mois lors du dernier confinement, pour cause de non-respect des mesures sanitaires (voir 19 avril et 31 mars). En clair, les clients ne s’embarrassaient guère de porter le masque …

« (…) Là ça va être pareil, ils vont me dire qu’ils ont oublié le papier, que je ne peux pas les empêcher de rentrer boire un coup au nom de leur « fidélité »… Mais le problème c’est que vu que l’on a déjà été sanctionnés, on va être surveillés plus que d’autres, et je risque très gros ... »

Autre difficulté, c’est un bar-tabac-presse, et les mesures sont différenciées.

« Pour faire simple, pour rentrer dans le bar, il faudra le pass, pour le tabac, non … Alors que c’est dans le même local. ça va être ingérable, et comme les gens sont de plus en plus agressifs, ça va créer des tensions … »

Pour l’heure, compte, sans trop y croire, sur la compréhension et le sens des responsabilités des clients, il n’exclut pas de fermer purement et simplement son établissement. De manière préventive, pour éviter les foudres administratives, et les prises de tête inutiles avec les clients (…)