Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
18 Fév 2015 | Profession, Vapotage
 

D’après Seita, les premiers retours sur le lancement de la cigarette électronique « Jai » sont positifs : « tant sur le produit que sur l’approche globale de notre groupe par rapport au marché du vapotage » (voir Lmdt des 5, 9 et 11 février). 

JAI rechargeable SeitaA noter que l’un des points forts de l’argumentation Seita porte sur le niveau de sécurité du produit. Un élément déterminant sur ce marché où les clients, actuels ou potentiels, se posent encore beaucoup de questions.

• Les arômes de la gamme « Jai » (prononcer « djaille ») sont de qualité alimentaire et fabriqués en France ainsi qu’en Allemagne, en partenariat avec deux des plus grands producteurs de saveurs au monde.

• L’assemblage des produits se réalise au Royaume-Uni. Sur un site certifié par les autorités anglaises de contrôle pharmaceutique.

• Les sous-ensembles des produits sont fabriqués en Chine, sur un site homologué par la Food and Drug Administration américaine.

• La nicotine provient d’un laboratoire pharmaceutique suisse.

• Les brevets appartiennent tous au groupe Imperial Tobacco et à sa filiale Fontem Ventures qui a été rejointe par Hon Lik, l’inventeur de la cigarette électronique (voir Lmdt des 7 novembre et 6 septembre 2013).