Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
21 Juil 2014 | International
 

Le ParisienC’est du moins la conclusion du Parisien/Aujourd’hui en France qui consacre deux pages de son édition de ce lundi 21 juillet à la décision d’un tribunal de Floride qui vient d’ordonner à RJ Reynolds Tobacco Company de verser une indemnisation de 23,6 milliards de dollars – 17,5 milliards d’euros – à la veuve d’un fumeur décédé d’un cancer du poumon. Pour défaut d’information (voir Lemondedutabac des 20 et 21 juillet).

« Cette décision est un coup de semonce » y déclare Gérard Bapt (député PS). Mais encore ? Car plus loin dans le dossier, Yves Martinet (président du Comité national contre le Tabagisme) concède que, pour la France, « il serait difficile d’obtenir la même décision pour défaut d’information ».

Martinet CNCTComme le rappelle le quotidien, « dans l’Hexagone, impossible d’ignorer que fumer tue, comme indiqué sur nos paquets de cigarettes ou au travers des spots télé ou radio du ministère de la Santé ». Et le président du CNCT de constater qu’en France, « les procès de victimes du tabac se comptent sur les doigts d’une main et se sont tous soldés par des échecs ».

On peut citer les affaires Berger (1996) et  Gourlain (1999) contre Seita/Altadis : dans les deux cas, la Cour de cassation a conclu à l’absence de responsabilité de l’industriel. De même, avait été déclarée irrecevable la plainte de la Caisse d’Assurance-Maladie de Saint-Nazaire, déposée en 2003 contre quatre cigarettiers, au nom de mille malades.