Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
19 Jan 2017 | Associations
 

Pour ses vœux 2017, le Comité national contre le Tabagisme a choisi l’option « retour en arrière ». Avec une sélection de dix événements-clés de l’année passée dans la lutte contre le tabagisme. La boucle serait-elle bouclée ? Ou l’association est-elle à court (provisoirement) de moyens d’actions, au regard de l’appel au don ponctuant son communiqué de presse ?

• En haut du podium, le paquet neutre : en tant que thème central de la Journée mondiale sans Tabac et son arrivée « au compte-goutte » (sic) en France. Une « victoire contre le lobbying de l’industrie du tabac » avec les décisions du Conseil constitutionnel et du Conseil d’État validant la mesure (voir Lmdt des 22 janvier et 23 décembre 2016).

• Lycées sans tabac. Grâce aux recours administratifs déposés par le CNCT et de Droits des Non-Fumeurs, « la justice a demandé la suspension des espaces fumeurs » (ndlr : compte tenu de la prolongation de l’état d’urgence, il ne semble pas que les proviseurs aient modifié leur position sur des espaces fumeurs provisoires).

• La condamnation en appel de trois fabricants pour « pratiques de propagande en faveur du tabac » lors de l’édition du tournoi de Roland Garros 2013, dénoncées par l’association anti-tabac (voir Lmdt du 5 juin). Avec 75 000 euros obtenus au profit du plaignant.

• Le succès médiatique du « Moi(s) sans tabac » (voir Lmdt du 1er décembre), soutenu par l’association partenaire de la campagne.

• Le prix OMS qui récompense Emmanuelle Béguinot (directrice du CNCT / voir Lmdt du 3 juin) et Marisol Touraine (voir Lmdt du 2 juin).

• La création du Fonds de lutte contre le tabac, entérinée par décret le 5 décembre 2016, fonds chargé de la participation au financement des actions (voir Lmdt du 18 mai 2016).

• Les 25 ans de la Loi Évin, « qui a contribué à faire évoluer l’image du tabac dans notre pays ».

• La ratification par l’Union européenne du Protocole contre le commerce illicite des produits du tabac (voir Lmdt du 17 juin 2016) « mesure phare à mettre en place un système de marquage, de suivi et traçabilité des produits du tabac indépendant, directement et indirectement, de l’industrie du tabac ». Avec pour « conséquence logique » la non-reconduction du programme de coopération avec Philip Morris au niveau européen (voir Lmdt du 8 juillet).

 « Des avancées mais du chemin qui reste à parcourir » pour la Convention-Cadre pour la Lutte Anti-Tabac (CCLAT) de l’OMS qui tenait sa 7ème conférence à New-Dehli en novembre (voir Lmdt du 12 novembre).

• La pression de la Cour des comptes sur « la hausse des prix » dans son rapport d’évaluation des politiques publiques de lutte contre le tabagisme (voir des 11 et 10 février).