Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
11 Juin 2024 | Profession
 

Déjà à même douvrir des comptes bancaires (voir 29 mai 2024), voilà que les buralistes sont en mesure de réceptionner les espèces de clients, notamment des commerçants de deux néobanques Shine et Sogexia, le tout supervisé par Brinks Payment Services (voir 7 août 2023, 14 mai 2022). Ils sont sept dans les Pyrénées-Orientales – selon l’Indépendant – dont nous reproduisons l’article.

« Lenjeu est de garantir un relais complémentaire lorsque des banques traditionnelles avec agences sont inexistantes, éloignées ou difficilement accessibles » argumente Stéphanie Courtois, directrice marketing, communication et RSE de Brinks, entreprise. 

•• Cette opération, « totalement sécurisée et contrôlée pour éviter tout blanchiment dargent », a été lancée dans l’Hexagone il y a deux ans. Elle s’adresse aux commerçants, aux auto-entrepreneurs, qu’ils soient fleuristes ou dans les métiers de bouche voire le milieu de la nuit.

S’ils sont clients de l’une des deux banques en ligne précitées, ils disposent d’un QR code qui leur permet à eux seuls, pièce d’identité à l’appui, d’aller chez un buraliste partenaire pour déposer leurs recettes en espèces. En retour, le buraliste qui a suivi une formation applique les instructions dun logiciel pour les identifier, encaisser et justifier du transfert.

•• « Je recompte toujours face au client et je sais détecter sil y a de faux billets », témoigne l’un d’eux installé sur Perpignan. Ils sont sept en tout à remplir cette mission dans les Pyrénées-Orientales.

« Cest une prestation supplémentaire. Jai une amplitude horaire importante, autant en profiter », justifie celui qui, malgré de la télésurveillance et un coffre-fort dans ses locaux, reconnaît que cette fonction n’est pas sans danger : « cest le risque du métier. Mais ce que jaime avant tout cest la relation humaine, le lien aussi professionnel que convivial et la discrétion que nous devons avoir vis-à-vis de nos clients de toutes classes sociales. »

•• Stéphanie Courtois assure que « toutes les recettes sont tracées et obligatoirement déclarées pour éviter toute crainte, toute zone de flou, et toute arnaque ou fraude ». Brinks sengage aussi à ce que les données soient anonymes et quil ny ait pas dapproche commerciale par la suite. « Et il existe un contrôle de conformité. Nous sommes agréés et les buralistes surveillés par lAutorité de Contrôle prudentiel et de Résolution (ACPR) ».

Toutefois, ce sont les néobanques qui gèrent la relation avec le client et ont un regard sur l’adéquation entre son chiffre d’affaires et ses déclarations à l’URSSAF dans le cadre de leur obligation de suivi de la lutte anti-blanchiment.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.