Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
22 Sep 2022 | Trafic
 

Six hommes, de l’importateur à la « nourrice » d’un réseau de ventes de cigarettes de contrebande, ont été condamnés à des peines de prison allant jusqu’à 18 mois avec mandat de dépôt, a annoncé ce 21 septembre la police du Val-d’Oise.

Un jugement et une opération dont nous avons déjà parlé ici-même (voir 19 septembre et 25 juin). Nous reprenons le communiqué de l’AFP.

•• En octobre 2021, les enquêteurs de la sûreté départementale du Val-d’Oise entament les investigations sur ce réseau qui opère à Garges-les-Gonesse et Sarcelles, villes voisines, densément peuplées et situées au sud du département. « L’enquête permettait l’identification de plusieurs individus, agissant à des strates différentes et dont les statuts étaient mis en lumière au gré des surveillances » explique la Direction départementale de la Sécurité publique (DDSP) du Val-d’Oise dans un communiqué de presse transmis à l’AFP.

Sont identifiés un importateur (ayant effectué près de 68 trajets entre la Belgique et la France pour amener la marchandise), un logisticien, un ravitailleur, le chef d’une équipe de vendeurs à la sauvette et deux « nourrices » chargées de conserver la marchandise à leur domicile.

Plus de 6 750 paquets de cigarettes contrefaits, soit 1 351 kilos, ont été détruits. La somme de 42 000 euros a été saisie.

•• Interpellés le 14 juin, les six hommes « reconnaissaient partiellement leurs implications respectives au sein de ce trafic »précise la police. Leur procès en comparution immédiate reporté, ils ont été jugés le 15 septembre et condamnés à des peines de prison.

Le ravitailleur et le « chef d’équipe des vendeurs », tous deux âgés de 32 ans, ont écopé d’une peine de 18 mois de prison avec mandat de dépôt, le logisticien et l’une des nourrices d’un an avec maintien en détention.

L’importateur, 34 ans, a été condamné à un an de prison avec sursis probatoire et une amende de 5 000 euros. Enfin, la deuxième nourrice, un homme âgé de 50 ans, a écopé de 8 mois d’emprisonnement avec sursis et 5 000 euros d’amende.

•• Le trafic de cigarettes de contrebande gangrène de nombreux centres-villes en banlieue parisienne. Mi-septembre, un atelier clandestin de fabrication de cigarettes a été démantelé en Seine-et-Marne, le deuxième découvert en France en moins d’un an, équipé d’une trentaine de machines destinées à la mise en place d’une ligne de production illégale (voir 14 et 15 septembre).

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.