Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
10 Nov 2021 | Profession
 

Le Progrès revient sur les échanges de l’assemblée générale de la Fédération des buralistes du Rhône ce dimanche 7 novembre à Vaulx-en-Velin (voir 8 novembre). Avec trois sujets centraux : la Transformation, le marché parallèle, la sécurité. 

« On est 24 000. On accueille 10 millions de Français tous les jours. Si on veut continuer à être aussi nombreux et à accueillir de plus en plus de clients pour du tabac, du jeu, de la presse, du cadeau… il faut se réinventer » a lancé Philippe Coy, présent à la réunion.

•• Sur les 515 buralistes du Rhône, 54 ont déjà opéré cette transformation, « et  plus d’une centaine se renseignent, autant dans les villes que dans les petits villages » a précisé la présidente départementale Joëlle Ferré. « Avec tout ce que l’on a développé comme services publics, que ce soit le paiement de proximité, La Poste, la SNCF, et bientôt les distributeurs automatiques de billets, il faut que les élus locaux nous considèrent comme un vrai commerce mêlant activité économique et lien social » a ajouté Philippe Coy.

•• Le marché parallèle « c’est un fléau ! Tout le territoire est touché, mais le phénomène est plus présent dans les métropoles » a déclaré Philippe Coy, citant l’exemple de la place Gabriel-Péri à Lyon (voir 8 novembre). La sécurité reste un sujet prégnant, deux buralistes ayant été braqués la semaine dernière dans le Rhône (voir 4 novembre).

« On bénéficie d’une subvention d’accompagnement de la Douane pour équiper nos établissements. Je signerai d’ici la fin du mois une convention importante avec le ministre de l’Intérieur et le ministre des Comptes publics pour mobiliser les forces intérieures sur le marché parallèle et la sécurisation du réseau » a assuré Philippe Coy.