Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
31 Déc 2021 | Trafic
 

Cela aura été une des informations les plus retentissantes de la fin d’année: la découverte d’un hangar de 50 mètres de long – près de Meaux (à soixante kilomètres de Paris, dans le Val-de-Marne), le 9 décembre – où se trouvait tout le nécessaire à la fabrication de cigarettes de contrefaçon.

Soit la première usine clandestine jamais démantelée en France (voir 14, 16 et 17 décembre).

On savait que ce phénomène des usines clandestines se développait en Europe, ces derniers temps, à l’aune de la nette croissance du marché de la contrefaçon (voir 24 juin). Notamment en Belgique et en Espagne dont une partie de la production doit fort probablement se déverser sur le marché français (voir 29 novembre et 28 juin).

Mais désormais, preuve est d’une implantation industrielle de ce type dans notre pays : tout le matériel était sur place, de la fabrication de cigarettes à leur emballage en paquets sous blister. Avec de premiers stocks : 80 kilos de tabac, 3,5 millions de filtres, 850 000 paquets déjà imprimés au nom de Marlboro, 12 bidons de 20 litres de colle …

Un Ukrainien et un Moldave ont été mis en examen. Et on attend beaucoup des suites de l’enquête.