Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
6 Oct 2021 | Observatoire
 

Tous les lots de Champix (varénicline) sont rappelés « en raison de la présence d’une impureté », a annoncé l’Agence nationale de Sécurité du Médicament  (ANSM), ce lundi. 

La présence « de N-nitroso-varénicline à un taux supérieur à la limite acceptable fixée au niveau de l’Union européenne » a contraint Pfizer à lancer ce rappel, indique l’ANSM.

« Sur la base des données disponibles, il n’y a pas de risque immédiat pour les patients prenant actuellement » Champix, note le gendarme du médicament dans son communiqué à destination des professionnels de santé.

Pour les patients actuellement traités avec Champix, « il pourrait ne pas être possible de terminer le traitement », poursuit l’ANSM, « les professionnels de santé pourront envisager la prescription d’un traitement alternatif. »

« Les impuretés nitrosamines peuvent augmenter le risque de cancer pour les personnes qui y sont exposées au-delà des limites acceptables pendant de longues périodes » toujours selon l’ANSM. (Voir aussi 29 avril 2017 et 20 août 2015).