Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
18 Juin 2024 | Trafic
 

Appelés, le 31 mars dernier, pour la présence dindividus suspects près dun arrêt dautocar à Saint-Étienne-du-Rouvray (près de Rouen, Seine-Maritime), des agents de police ont contrôlé une camionnette blanche garée à proximité. À lintérieur … plus de 400 kilos de tabac de diverses marques sont retrouvés dans des cartons.

Bien évidemment, son chauffeur ne peut prouver l’origine de la cargaison. On retrouve sur lui 1 000 euros en liquide dans une sacoche. En garde à vue, il avoue effectuer des trajets réguliers au Luxembourg pour ramener du tabac, cinq rien qu’en 2024 … rapporte Paris Normandie.

•• Cet habitant de Saint-Étienne-du-Rouvray de 31 ans, qui est loin den être à son coup dessai, avait déjà été arrêté par la Douane en juillet 2022 près de Reims en possession de plus de 200 kilos de tabac, sans permis et sous l’empire des stupéfiants. Une première affaire pour laquelle le parquet de Reims s’est dessaisi au profit de celui de Rouen.

« Jai joué, jai perdu. Cest fini tout ça », jure-t-il à la barre du tribunal correctionnel de Rouen, ce 7 juin, où il comparaissait notamment pour importation de tabac en contrebande et blanchiment douanier. Placé sous contrôle judiciaire depuis 2022, il semble minimiser les faits qui lui sont reprochés : « Dans mon quartier, 80 % des gens dealent de la drogue. Moi, ça ne ma jamais intéressé ». C’est parce qu’il a été « très sollicité » qu’il a « replongé » début 2024.

•• « La taille de la cargaison et le fait quil soit seul dans la camionnette suggèrent quil avait un rôle bien plus important au sein du réseau quil ne le laisse entendre », juge la représentante des Douanes, présente au procès en tant que partie civile.

L’administration réclame à son encontre une amende équivalente à la somme des deux cargaisons de tabac saisies… soit 322 000 euros. Il devra finalement sacquitter dune amende de 110 500 euros. Il a par ailleurs été condamné à 8 mois demprisonnement avec un sursis probatoire de deux ans, assorti dune obligation de travailler. (Voir aussi 12 juin et 20 janvier)