Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
 

FIVAPENon «  la e-cigarette n’est pas l’ennemie de la lutte contre le tabac », interpelle la Fivape, (Fédération interprofessionnelle de la vape) dans un second communiqué  dénonçant les orientations du Programme national de réduction du tabagisme relatives à la cigarette électronique (voir Lmdt du 25 septembre).

La Fédération s’indigne premièrement de l’inclusion de la cigarette électronique dans le Programme, « parce qu’elle n’est pas un produit du tabac : la vape aurait dû faire l’objet d’une réglementation spécifique, en dehors de tout programme anti-tabac ».

La Fivape ne comprend pas le décalage entre les déclarations de Marisol Touraine (« je ne confonds pas cigarette électronique et cigarette. Il vaut mieux vapoter que fumer. Tout ce qui peut aider les fumeurs à arrêter est bon à prendre, y compris la cigarette électronique ») et les mesures annoncée allant « dans la mauvaise direction et qui menacent les efforts des vapoteurs et des professionnels français désireux de tourner la page de l’épidémie du tabagisme ? »

• L’interdiction de vaper tout d’abord : la Ministre a annoncé certains lieux publics, tout en restant extrêmement floue, notamment en ce qui concerne les « lieux de travail collectif ». Les contours d’une interdiction de vaper seront donc à préciser dans les prochaines semaines « avec des preuves sur le vapotage passif ».

• L’interdiction de la publicité pour les produits de la vape « contrevient gravement à la santé publique » pour la Fédération des professionnels qui soutient «  la nécessité de garantir l’attractivité des produits de la vape, dans le cadre d’une approche responsable et concertée, permettant de soutenir la cessation du tabagisme de 16 millions de Français ».

Quant à l’interdiction complète de la publicité à l’horizon 2016, elle « sonnerait le glas d’un secteur dynamique et qui offre des informations légitimes et nécessaires à la compréhension de la vape. Expliquer, informer, communiquer et aller au devant des fumeurs adultes et responsables : la vape est un produit nouveau et révolutionnaire qui ne mérite pas de subir une interdiction dogmatique de la publicité ». Alors que les professionnels français représentent plus de 5 000 emplois, des partenariats universitaires et des perspectives de croissance à l’exportation, …