Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Juil 2021 | Profession
 

Une chose est sûre, on ne pourra pas dire que le sujet du pass sanitaire n’aura pas été âprement discuté par le Parlement. Notamment sur les conditions de son application dans les activités bar-brasserie-restauration (voir 24, 23, 22 et 14 juillet).

Après l’Assemblée, les sénateurs y auront consacré, pour leur part, tout leur samedi et une grande partie de la nuit dernière, jusqu’à 4 heures du matin. Le temps d’examiner l’ensemble du Projet de Loi sur les mesures sanitaires d’urgence. Ils ont fini par l’adopter mais avec quelques amendements substantiels. 

•• Ils se sont, notamment, exprimés majoritairement contre l’obligation du pass sanitaire pour les terrasses.  Ceci, contre l’avis du Gouvernement, évidemment, mais aussi du rapporteur de la Commission des Lois, Philippe Bas (LR, Manche), lequel a été contesté par plusieurs membres de la majorité sénatoriale.

C’est donc un amendement « anti-pass sanitaire sur les terrasses » de Marie-Pierre de La Gontrie (PS, Paris) qui a été adopté. « En dépit de la circulation croissante du variant delta, les études épidémiologiques démontrent que les risques de contamination sont moindres dans des espaces extérieurs », a soutenu la sénatrice PS.

Une affirmation contestée par d’autres parlementaires et par le secrétaire d’État Adrien Taquet, représentant le Gouvernement, qui a souligné que « la viralité plus, plus, plus » du nouveau variant rend moins pertinente la différence intérieur/extérieur.

•• Cet après-midi même, la Commission mixte paritaire (7 députés, 7 sénateurs) se réunira pour rapprocher les points de vue. En cas de désaccord, le Projet de Loi repassera devant les deux chambres (l’Assemblée ayant le dernier mot) en procédure accélérée.

•• Par ailleurs, sur fond de manifestations anti-pass sanitaires (entre autres) qui ont eu lieu dans plusieurs villes (160 000 manifestants d’après les médias), ce samedi, on notera une déclaration d’Olivier Véran dans Le Parisien/ Aujourd’hui en France : « je suis un citoyen francais, un médecin. L’idée de conditionner l’entrée d’un restaurant, d’un bar, d’un théâtre à un statut vaccinal ou sanitaire ne me plaît pas, mais on n’a pas le choix ! »

•• À partir de ce matin, 7 communes du Calvados (dont Deauville et Trouville) ont décidé, par arrêtés municipaux, d’appliquer l’obligation de pass sanitaire pour fréquenter plusieurs lieux publics. Comme les bars et restaurants, semble-t-il.