Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Juil 2021 | Profession
 

Pas mal de réactions suite aux nouvelles mesures de freinage de l’épidémie qui, avec le variant Delta, regagne du terrain dans notre pays (voir 13 juillet). Avec des ajustements de dernière heure de la part du Gouvernement. 

•• La Confédération a adressé un Le Lien # 29 aux buralistes pour transmettre l’information sur la mesure du pass sanitaire – pour les clients comme le personnel – qui concerne les établissements ayant une activité bar, brasserie, restauration : « tout commerçant devra s’assurer que son personnel et les clients disposent d’un pass sanitaire ».

On y précise notamment que pour justifier d’un pass sanitaire, il faut :

• soit avoir été complètement vacciné depuis au moins 2 semaines (depuis hier soir, Olivier Véran parle d’une semaine seulement / ndlr) ;
• soit présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 48 heures ;
• soit disposer d’une preuve que l’on a été testé positif entre 6 mois et deux semaines plus tôt.

•• Dans un échange avec les professionnels du CHR et du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne (secrétaire d’État chargé du Tourisme), a assuré, en substance, que le Gouvernement ne méconnaît pas les difficultés d’application de ces mesures mais qu’il faut éviter « de se prendre le mur » à la fin de l’été; l’idée est d’éviter de nouvelles fermetures et de laisser le maximum de liberté aux personnes qui ont fait l’effort de se vacciner ; le pass-sanitaire est la garantie qu’il n’y aura pas de mesures sur les jauges actuelles.

•• Reste que toute la journée d’hier, les professionnels concernés – des restaurateurs aux buralistes – ont fait remonter les mêmes questions auprès de leurs différents interlocuteurs officiels. Notamment :

Quand la mesure sur le pass sanitaire sera-t-elle vraiment obligatoire pour les professionnels et les personnels, étant donné les délais nécessaires au double vaccin ? L’UMIH demande déjà un report à la mi-septembre. Proposition difficile à entendre par les politiques, semble-t-il.

Mais hier soir, précision d’Olivier Véran : les salariés des établissements recevant du public ont jusqu’au 30 août pour être totalement vaccinés. « Ils devront recevoir leur première dose au plus tard le 1er août », a indiqué le ministre de la Santé sur France 2. Si ces salariés ne veulent pas se faire vacciner, ils devront alors se faire tester « tous les deux jours ».

Quels seront les moyens concrets qui devront être mis en place pour appliquer la mesure du pass sanitaire dans les établissements (pour la communication et la vérification) ? La mesure s’appliquera-t-elle aux terrasses ? (Il semblerait que oui).

Quelles seront les responsabilités du patron, en cas de non-présentation du pass sanitaire. De la part d’un client ? De la part d’un membre du personnel ?

Sur BFM-TV, la ministre du Travail Élisabeth Borne, a déclaré en désignant les patrons d’établissement : « c’est bien à eux de vérifier l’application du pass sanitaire. Ce n’est pas compliqué, il y a des applications ». Sans plus.

« Si un serveur travaille sans masque dans un restaurant alors qu’il n’a pas de pass sanitaire, il est passible d’une amende et son employeur est passible de sanctions qui peuvent aller jusqu’à la fermeture administrative » a repris, pour sa part, le ministre de la Santé Olivier Véran sur France 2.

À suivre.