Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
15 Juil 2021 | Profession
 

Sur la route de la banque … 

• Oise. Il était environ 8 heures 30, ce mardi 13 juillet, quand un buraliste du Compiégnois s’est fait arrêter, sur la départementale 66, par un véhicule d’où sont sortis trois malfaiteurs, encagoulés et gantés. L’un deux était armé.

Il se rendait en direction de sa banque à Compiègne pour y déposer la recette de son bar-tabac. Sorti de son habitacle, le buraliste a été ensuite  molesté, puis tenu par deux des individus tandis que le troisième fouillait sa voiture. Une fois l’argent entre leurs  mains, les malfaiteurs ont pris la fuite à bord de leur véhicule.

« Cela fait 10 ans que l’on demande à bénéficier de convoyeurs de fonds pour éviter ce genre de choses » a réagi Serdar Kaya, président de la fédération des buralistes de l’Oise, dans Le Parisien. Il a espéré que ce type d’attaque soit toutefois de « de plus en plus rares, car on travaille avec de moins en moins d’espèces ».

Condamnation pour vol aggravé 

• Saône-et-Loire. « Ce n’était pas prémédité. Ça s’est décidé dans la demi-heure avant (…) Je n’avais pas l’intention d’utiliser le couteau, même si ça partait en cacahuète » a déclaré, ce lundi 12 juillet au tribunal correctionnel de Chalon-sur-Saône, un prévenu poursuivi pour vol aggravé chez un buraliste  (voir 9 juin).

Les employés avaient réussi à se retrancher dans la réserve et à envoyer le chien du patron derrière le comptoir où se trouvait l’agresseur qui tentait d’ouvrir la caisse avec son couteau. Finalement le jeune malfaiteur s’est emparé de cigarettes. Il avait tenté aussi de récupérer le sac d’une employée mais celle-ci a réagi et réussi à l’en empêcher.

Le prévenu a été vite identifié ( il semble qu’il a laissé sur place un avis d’infraction de la SNCF nominatif …) et interpellé non sans problème, crachant sur les policiers, les insultant et les menaçant. Reconnu coupable, il a été condamné à trois ans de prison : 21 mois ferme et 15 mois avec sursis probatoire renforcé.