Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Août 2021 | Profession
 

« J’ai déjà fait le nécessaire, j’ai déjà tout scanné ! » s’exclame la patronne d’un bar-tabac, lors d’un reportage du Courrier Picard sur une opération de contrôles du pass sanitaire, ce mercredi midi 25 août, dans les cafés du centre-ville de Beauvais (voir 24 et 5 août). 

Elle est quelque peu surprise que les forces de l’ordre investissent sa terrasse, mais c’est bon, tous les clients sont en règle. Les tables où les forces de l’ordre sont moins bien accueillies se comptent sur les doigts d’une main.

•• « Cinq à six contrôles sont menés chaque semaine en zone police dans le département  » indique Éric Heip, directeur départemental de la Sécurité publique, « les clients comme les professionnels jouent le jeu. » Ce mercredi midi, à Beauvais, aucun manquement à la loi ne sera constaté.

« Dans l’ensemble, ça se passe très bien » explique un confrère, « mais par contre, ça peut être très long, le temps que Mamie sorte son téléphone, par exemple. Par contre, si on était blindés, ce serait chaud. Mais nous n’avons jamais été complets depuis que les contrôles sont en place. »

•• « La semaine passée, 280 opérations de contrôle ont été menées dans l’Oise par la gendarmerie et la police » chiffre Cyriaque Bayle, directeur du cabinet de la préfète de l’Oise. « Il n’y a eu qu’une seule verbalisation, pour une présentation d’un pass sanitaire frauduleux, à Pont-Sainte-Maxence. »

Les règles changent ce 30 août avec l’extension du pass sanitaire aux salariés, aux professionnels et bénévoles intervenant dans les lieux l’ayant mis en place (voir 23 août).