Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
22 Oct 2016 | Profession
 

Traditab Manif AgenComme nous l’avons annoncé (voir Lmdt du 21 octobre), une bonne soixantaine d’employés de Traditab et de producteurs de tabac du Lot-et-Garonne ont remis symboliquement les clés de leur entreprise et de leurs exploitations à la préfecture d’Agen, hier après-midi.

Ils étaient également accompagnés de « nains de jardin » (voir Lmdt du 21 octobre).

La presse régionale (La Dépêche du Midi, France 3 et Sud Ouest) s’en est fait l’écho.

Dans leur collimateur, les nouvelles mesures de hausse fiscale sur le tabac présentes dans le Projet de Loi de Financement de la Sécurité sociale (PLFSS / voir Lmdt des 19 octobre) et qui seront discutées mardi prochain, en séance plénière, à l’Assemblée nationale.

• Notamment, l’article 16 (« contribution sociale à la charge du fournisseur agréé de produits du tabac » et qui sera répercutée sur les fabricants et donc les prix / voir Lmdt des 6, 11 et 18 octobre). Pour les manifestants, cette taxe supplémentaire (2 euros par kilo) « qui vise des entreprises internationales conduirait Traditab à s’acquitter de plus de 600 000 euros de taxe supplémentaire. Le gouvernement vient d’inventer l’impôt sur la fortune payée aussi par les pauvres. L’impact social pourrait avoir l’effet d’un petit tsunami : la filière pour son volet production pèse 2 000 emplois en équivalent temps plein. À la récolte, 5 000 saisonniers sont recrutés pour 245 000 tonnes de produits dits finis. Traditab c’est le 2e du marché français du tabac à rouler » (voir Lmdt des 11 et 14 octobre).

• Au même moment, la chambre départementale de l’Agriculture adoptait une motion de soutien à la filière tabac. À cette occasion, le député-maire de Fumel (LR), Jean-Louis Costes, a déclaré cependant : « de toute évidence, la loi va passer ».

La FDSEA, quant à elle, a fait savoir par un communiqué « qu’elle ne peut accepter de voir des mesures fiscales inadaptées mettre à mal une PME dynamique qui a su préserver un débouché pour une centaine d’exploitations productrices du tabac ».