Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
26 Avr 2024 | Profession
 

La Française des Jeux (FDJ) étoffe sa solution de paiement chez les buralistes Nirio d’un compte bancaire et d’une carte de paiement, a annoncé la présidente du groupe Stéphane Pallez, ce 25 avril, lors de l’assemblée générale du groupe. Nous reprenons la dépêche que l’AFP consacre au sujet.

Ce nouveau service sera lancé, ce lundi 29 avril, chez un buraliste parisien.

•• Nirio, une application (développée avec la Confédération des buralistes / ndlr) – lancée en janvier 2023 (voir 26 janvier 2023) afin de permettre aux locataires de logements sociaux de régler leurs loyers en espèces ou carte bancaire dans le réseau FDJ – compte aujourd’hui 10 000 points de vente agréés. 

Depuis janvier 2024, le service permet également aux 650 000 clients de la banque en ligne Sogexia de déposer des espèces dans le réseau agréé, avec l’objectif de proposer aussi le retrait d’espèces dans ces points de vente (voir 10 janvier 2024). Nouvelle étape lancée cette semaine : le compte bancaire Nirio Premio avec sa carte de paiement Visa et ses « outils de gestion budgétaire novateurs », selon l’offre mise en ligne sur le site de Nirio.

« Pour nous c’était un investissement marginal pour un retour extrêmement positif et favorable à notre modèle », en contribuant à la vitalité du réseau où 90 % des mises sont enregistrées, a indiqué la dirigeante de la FDJ lors de l’Assemblée générale du groupe, sans donner plus de détails sur la nouvelle offre.

•• À partir de juin, Nirio pourra aussi être utilisé pour certains péages autoroutiers, sur les flux libres qui n’ont pas de portiques (voir 4 mars 2024).

Avant le lancement de Nirio, les terminaux de la FDJ permettaient de payer des factures publiques (amendes, factures de service public, impôts inférieurs à 300 euros) chez quelque 15 000 buralistes : dans le cadre de Points de Paiement de Proximité, un appel d’offres remporté par la Confédération des buralistes (ndlr / voir 27 juillet 2020 et 1er février 2024).

Chaque année, plus de 2 millions d’opérations de ce type sont effectuées dans le réseau.