Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
26 Jan 2023 | Profession
 

Après l’encaissement des impôts ou des amendes, la Française des jeux a lancé ce 25 janvier dans 3 000 bureaux de tabac son nouveau service « Nirio » pour régler ses factures d’acteurs privés. Pour l’instant, les locataires de quatre bailleurs sociaux peuvent s’en servir (voir 25 janvier). Nous reprenons l’article consacré par Le Parisien / Aujourd’hui en France à ce sujet.

Pendant que vous achèterez votre paquet de cigarettes ou votre grille de Loto, vous pourrez payer … votre loyer ! La Française des jeux lance ce mercredi, en collaboration avec la Confédération des buralistes, son nouveau service gratuit baptisé « Nirio » pour payer en espèces ou par carte bancaire ses factures du quotidien au bureau de tabac.

•• « Nous commençons, dès aujourd’hui, avec 3 000 points de vente agréés et formés et nous espérons dépasser les 10 000 d’ici la fin de l’année » précise Stéphane Pallez, directrice générale de la FDJ. « À terme, ce service a vocation à permettre à nos clients de payer des factures d’eau, d’électricité ou de télécoms. Nous sommes déjà en discussion avec un certain nombre d’acteurs et nous espérons que cela aboutisse rapidement. »

Pour le moment, un partenariat a été signé avec quatre bailleurs sociaux, présents dans quatre régions différentes (Île-de-France, Nouvelle Aquitaine, Auvergne Rhône-Alpes et Paca). Dont Séquence, propriété du groupe Action Logement, qui gère 90 000 logements franciliens. Les locataires pourront payer leur loyer, s’il est inférieur à 1 000 euros. Pour ce faire, l’usager doit télécharger l’application mobile « Nirio ». Il y récupère sa facture, avec un QR Code que le buraliste scanne. Il peut ensuite la payer en espèces ou par carte bancaire. « Cela répond un besoin du consommateur qui n’est pas à l’aise avec le paiement numérique » souligne Stéphane Pallez.

•• En France, six millions de foyers, soit environ 20 % de la population française, ne souhaitent pas avoir recours au prélèvement bancaire, d’après la FDJ. « Avec cette période d’inflation, nous observons sur le terrain que de plus en plus de particuliers préfèrent payer leur facture eux-mêmes pour mieux gérer leur budget, plutôt que par à un virement automatique » confirme Philippe Coy, président de la confédération des buralistes. « Notre maillage territorial et notre proximité avec les Français nous permettent d’offrir ce service. »

La FDJ et les buralistes s’appuient sur « l’immense succès », selon les mots de Stéphane Pallez, de l’encaissement des factures publiques (impôts, amendes…), géré pour le compte de la direction générale des finances publiques (DGFiP) depuis 2020. 14 000 bureaux de tabac sont aujourd’hui partenaires (voir 29 décembre 2022). « Nous allons dépasser les 5 millions d’euros de transactions » se réjouit la directrice générale de la FDJ. « Lorsque nous avions lancé le service, après l’appel d’offres de l’État, nous ne nous attendions pas à de tels chiffres. »

•• Philippe Coy espère « atteindre les mêmes chiffres » avec Nirio pour continuer à développer le trafic dans les bureaux de tabac, l’autre enjeu de cette alliance avec la FDJ. « Nous voulons faire vivre un maximum nos 23 300 points de vente partout en France, appuie le président de la confédération des buralistes. Nous réceptionnons déjà des colis, vendons des billets SNCF et des timbres fiscaux. Cet aspect multiservice est nécessaire pour maintenir notre attractivité. »

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.