Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
25 Juin 2014 | Trafic
 

2011 : 21,1 % (voir Lemondedutabac du 10 juillet 2012).

Logo KPMG2012 : 22,6% (voir Lemondedutabac du 24 juin 2013).

2013 : 25,2% (voir Lemondedutabac du 24 juin 2014).

Telle est l’évolution, d’après le cabinet KPMG, de la part, dans la consommation de tabac en France, de ce que l’on appelle communément le marché parallèle : tout ce qui est acheté hors du réseau officiel des buralistes. Une progression que rien ne semble pouvoir arrêter.

Nous avons vu, hier, comment ce nouveau bond en avant est dû à une forte progression des achats (dans les limites autorisées ou pas) de particuliers à l’étranger (pays frontaliers ou autres) : + 36%. Les trois premiers pays d’origine étant la Belgique, l’Algérie et l’Espagne. L’effet « suppression des articles 575 G et H du CGI » doit incontestablement avoir un impact (voir Lemondedutabac du 24 juin).

A noter que la même étude KPMG fait ressortir, au niveau de l’ensemble de l’Union européenne, un niveau global de contrebande et de contrefaçon (hors achats transfrontaliers) correspondant à 10,5% de la consommation. Nous en étions à 11,1% en 2012.