Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
9 Avr 2024 | Trafic
 

Ce vendredi 5 avril, un nouveau point de vente de tabac a ouvert à Les, en Val dAran (nord-ouest de la Catalogne, limitrophe de la Haute-Garonne). En quelques mois, loffre a été doublée dans ce village espagnol frontalier et deux autres magasins de tabac devraient ouvrir bientôt.

L’Espagne mise sur l’argent des fumeurs français … Tout en voulant durcir sa propre législation antitabac (voir 8 avril). Et la communication alarmiste sur le décret du 29 mars – cette désinformation laissant accroître que l’on allait « ouvrir les vannes » (voir 29 mars et 2 avril) – y a changé la donne. Reportage de La Dépêche du Midi.

•• Et dès 7 heures, un couple d’ estanqueros ( débitants espagnols ) ouvre son débit de tabac « 006 » dans ce premier village après la frontière, sur la N230. Une heure avant l’historique « 002 », à quelques pas, où une vingtaine de fumeurs font déjà la queue les bras pleins, à 9 heures.

« Au total, jen ai pour 208 euros contre plus de 500 en France. Je suis de Tarbes, à 95 kilomètres, et je viens assez souvent ici en rando. Mais pour une seule cartouche, je ne me serais pas déplacé. Là, carburant compris, j’économise 300 euros », calcule ce retraité du ministère de lIntérieur, une semaine après le décret supprimant la limitation à une cartouche.

« On n’était pas revenus depuis des années. Quand ils en ont parlé à la télé, jai dit : on y va vendredi », explique une cliente repartant avec son mari vers Carbone (Haute-Garonne), dix cartouches et trois bouteilles dans leur cabas.

Un flux que renforce chaque hausse en France, constatent les professionnels. Et se frotte les mains l’État espagnol qui vend « au plus offrant les nouvelles licences » surgissant soudain à Les, « en fonction du volume de vente local, croissant », croit savoir un commerçant espagnol (voir 9 août 2022).

•• Jusqu’à fin 2023, il y avait ici deux points de vente tabac, n° 001, au centre et le n° 002, à l’entrée. Le couple d’estanqueros a ouvert le troisième « il y a trois mois » et ce vendredi après-midi ouvre le quatrième avec un sonore « bienvenue ! » par-dessus les derniers coups d’aspirateur. Et un vendeur confirme que « deux autres tabacs vont aussi ouvrir bientôt pour un total de six à Les ».

Bref, « La France envoie les Français payer leurs impôts à lEspagne », ironisent tant les clients que les commerçants, soulignant que, de Les à Vielha via Bossost, les Français font aussi, avec cette « traditionnelle sortie en Val d’Aran », leur marché, leur plein, leur petit resto et du shopping.

À Bossost, d’ailleurs ? Un commerçant est la quatrième génération à tenir l’unique tabac. Et il entend conserver son cadre à l’ancienne loin des « usines ». Mais une chose linterpelle. « Cest quand même bizarre, non ? La loi européenne dit « quatre cartouches » et vous dites « tabac illimité », mais cest au douanier de décider si cest du trafic ou pas … »

Cette fin d’après-midi, RNE, la radio espagnole, débat justement du « plan global de contrôle du tabagisme 2024-2027 ». Car tout en multipliant ses tabacs frontaliers à clientèle française … l’Espagne va durcir sa loi antitabac au nom de 50 000victimes par an.