Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
18 Juil 2014 | International
 

Narguilé USASelon une étude à paraître dans le numéro d’août de la revue Pediatrics, la consommation de produits de tabac alternatifs comme la chicha (mais aussi les cigares et les pipes), a augmenté de 123% ces dix dernières années aux Etats-Unis, pendant que celle des cigarettes baissait de 33%.

Outre-Atlantique, l’usage de la chicha s’est banalisé auprès des adolescents, révèle les chercheurs de New York University qui ont questionné plus de cinq mille jeunes pour leur enquête. Ainsi, un adolescent sur cinq répond avoir fumé la chichaau moins une fois au cours des douze derniers mois.

L’an dernier, un rapport du centre de prévention américain des maladies, le Centre of Disease prevention and control, indiquait que 58% des adolescents américains estimaient que la chicha représentait moins de risques pour leur santé que la cigarette.

Les chercheurs ont constaté que l’usage de chicha était plus répandu en ville qu’à la campagne et concernait des adolescents issus de catégories socio-professionnelles favorisées. L’étude met aussi en évidence que des ados ayant déjà consommé de l’alcool et de la marijuana sont plus enclins à fumer la chicha. Les chercheurs observent que la consommation de chicha des ados américains s’apparente à un rituel, à une activité sociale, à l’instar de la tradition orientale.

Et un phénomène de mode : des bars à chicha des quartiers d’immigrés au « lounge » à chicha complètement américanisé qui a tendance à proliférer autour des campus universitaires. Près de l’University of Arizona à Tucson –une ville plutôt marquée par l’immigration mexicaine que moyen-orientale– on trouve une douzaine de bars à chicha. New-York, la répressive, a fait passer une loi pour interdire à ces établissements de servir des narguilés aux mineurs. Enfin, les narguilés électroniques font un malheur chez les lycéens : comparables à des jouets et avec des arômes fruités.