Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
27 Juin 2024 | Profession
 

Dans la nuit du 30 juin au 1er juillet 2023, des émeutes ont éclaté dans des quartiers partout en France, dont celui de la Grande résidence à Lens. Le bar-tabac « Le Renko » a été incendié (voir 3 août 2023). Le buraliste témoigne, dans La Voix du Nord, de sa lente rénovation, avant sa réouverture quasiment un an après, ce jeudi 27 juin.

•• Lors des émeutes, l’établissement a été totalement détruit. Les émeutiers ont attaqué le volet blindé pendant près d’une heure à coups de poteau signalétique, avant de pénétrer dans le commerce pour le piller et finir par y mettre le feu.

« Le temps que le propriétaire de la cellule remplace toute la devanture, on a pu accéder au commerce seulement fin février. À partir de ce moment-là on a pu commencer à vider lintérieur », explique-t-il. Pendant cette année sans activité, les charges (loyer, salaire) devaient continuer d’être payées.

L’État a versé une aide (négociée par la Confédération des buralistes / voir 8 août 2023) qui a couvert ces frais, mais seulement partiellement devant l’ampleur des dégâts. « Pendant les six premiers, mois lUrssaf ne ma pas trop embêté, mais après ils mont réclamé de largent. Je leur ai dit que je navais pas de rentrées, ce qui ne les a pas empêchés de menvoyer des huissiers. » Finalement la situation s’est débloquée après avoir envoyé un courrier au préfet.

•• Dun point de vue psychologique, le buraliste dit aller bien : « on ne se pose pas la question. On se dit juste quil faut y aller parce quon a des salariés, mais quon est seul. »

Du côté de l’assurance, le gérant affirme avoir reçu « une petite aide », mais précise que les remboursements sont toujours en cours. Pour pouvoir achever les travaux, des entreprises ont accepté de lui faire crédit. Il a renforcé la sécurité et s’est équipé de vitres pare-balles et d’un nouveau volet blindé. Le tout lui a coûté 28 000 euros.

Malgré ces épreuves, le buraliste veut rester positif : « La Grande résidence, quoi quon en pense, cest un quartier agréable. »