Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
27 Juil 2023 | Profession
 

Près d’un mois après les violences urbaines, France Bleu Lorraine est retournée quartier du Haut-du-Lièvre à Nancy (Meurthe-et-Moselle) où les commerçants vandalisés se relèvent progressivement … comme le buraliste de la zone commerciale (voir 25 et 26 juillet).

Les deux portes vitrées et la vitrine du tabac-presse sont toujours en partie fissurées, mais de grands panneaux de bois masquent maintenant les dégâts.

•• C’est dans la nuit du 29 au 30 juillet que plusieurs émeutiers sont venus fracasser sa vitrine et ses deux portes coulissantes à coup de pierres et ont pénétré à l’intérieur d’où ils sont repartis avec une télévision, des téléphones et toutes sortes d’articles.

Depuis, les débris ont été balayé, le magasin remis en ordre et « des artisans sont venus prendre les mesures », décrit le buraliste, « il faut tout fabriquer par rapport à l’emplacement des vitrines parce que cela va être du sur-mesure. »

•• Cela va prendre encore deux mois pour que tout soit remis en état. Si on ajoute les vols et les dégâts, le buraliste évalue le préjudice à 4 à 5 000 euros. « Il y a deux experts qui doivent passer, le mien et celui du propriétaire, et sur le plan de la législation il faut qu’ils voient qui a la responsabilité, qui va prendre la facture au niveau des assurances », poursuit-il. Il est plutôt confiant, car couvert selon son contrat pour des faits de vandalisme.

Sa clientèle a réinvesti son établissement. Un retour à la normale en apparence car le commerçant a encore du mal à s’en remettre : « tous les matins, quand je viens, j’ai la boule au ventre. J’ai toujours cette appréhension en me disant : est-ce qu’il va arriver quelque chose à mon tabac ? Cela m’a beaucoup marqué et cela a porté un coup sur ma santé »Photo : France Bleu