Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
8 Mai 2015 | Observatoire
 

Le Parisien Livre Matthieu Pechberty, l’auteur de « L’État accro au tabac » (voir Lmdt des 15 et 16 octobre 2014) a un petit frère. C’est Marc Lomazzi, dont l’éditeur Flammarion fait paraître, le 13 mai prochain, le livre : « Comment la mafia du tabac nous manipule » (voir Lmdt du 6 mai) .

À en croire les « bonnes feuilles », parues dans le supplément magazine du Parisien / Aujourd’hui en France de ce vendredi 8 mai, le second raconte les mêmes histoires (confidences de salariés « repentis » à l’appui) que le premier :
. le lobbying mis en place par les fabricants pour influer certaines décisions concernant l’homologation des prix ;
. les méthodes « d’incentive » dont usent les fabricants pour stimuler leurs ventes auprès des buralistes.

Oui, toujours les mêmes histoires. Les mêmes que l’on retrouve dans tous les secteurs où l’État joue un rôle régulateur : de la pharmacie à l’énergie.

Reste qu’après la course aux anecdotes, le lecteur ne manquera pas de se poser les questions fondamentales :

• En définitive – dans l’hypothèse où il n’y aurait pas eu, du tout, les interventions prêtées aux lobbyistes caricaturés dans le livre – le niveau et la structure des prix du tabac seraient-ils si différents qu’ils le sont actuellement ? La réalité du marché (notamment par rapport à la concurrence du marché parallèle) est plus forte que toutes les influences.

• « Incentive » ou pas, les buralistes sont-ils tant « sur-rémunérés » que cela ? Eu égard à leurs horaires de travail, leurs responsabilités et les investissements que représentent leurs points de vente. Sans compter un harcèlement moral incessant. Le scandale, c’est plutôt dans l’insuffisance de rémunération qu’il réside.

On en saura peut-être plus à la parution effective du livre.