Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Juin 2021 | Trafic
 

Le 20 avril 2018, un camion immatriculé en Roumanie avait attiré l’attention des douaniers au terminal de Calais-Coquelles : le scellé fermant et garantissant le chargement de la remorque était rompu.

Les douaniers y ont d’abord découvert – au milieu d’une cargaison de granit et de meubles – dix étrangers en situation irrégulière …

•• Poursuivant leur inspection, ils sont tombés sur 25 cartons estampillés « biscuits » dissimulés au cœur du chargement. En fait, étaient cachés 31 850 paquets de cigarettes de toutes marques, visiblement contrefaites. L’ensemble avoisinait les 548 kilos de tabac.

Lors de son interpellation, le chauffeur roumain avait expliqué que sa remorque était restée 24 heures sans surveillance dans une rue, qu’il avait ensuite reçu un appel. Pour 350 euros, on lui aurait demandé d’intégrer dans sa remorque des cartons de biscuits.

•• À la barre du tribunal de Calais, il vient d’assurer ne pas avoir assisté au chargement et encore moins vérifié (on notera que c’est une chance qu’il fut présent). Il a ensuite rédigé le CMR (document qui décrit les conditions et la nature d’un chargement de marchandise routier) en suivant les consignes qu’on lui avait transmises, soit … la description de viande pour barbecue.

Les magistrats l’ont condamné à un an de prison avec sursis. Il devra en outre régler 186 201 euros au titre de l’amende douanière.