Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
31 Déc 2021 | Trafic
 

Au terminal du Tunnel sous la Manche à Coquelles, les douaniers avaient contrôlé – le 19 août dernier au petit matin – un poids lourd britannique. La conductrice, une ressortissante anglaise âgée de 34 ans, avait présenté le document officiel attestant du transport de 26 palettes de denrées alimentaires. Mais il n’y avait pas que cela …

Lors de l’examen au scanner du camion, une zone suspecte était apparue : deux palettes supplémentaires contenaient des cartons avec à l’intérieur … 2,4 tonnes de cigarettes Richmond, rapporte La Voix du Nord.

•• Entendue, la routière a raconté qu’en Belgique, elle est restée dans son camion pendant qu’on le chargeait. « Le scellé n’a pas été apposé » a-t-elle affirmé. Elle n’a pas expliqué pourquoi et encore moins la présence des cigarettes.

Et puis, toujours la même histoire … Elle a fini par reconnaître que son employeur lui avait demandé de se rendre sur une aire d’autoroute. Là, des personnes ont emmené la remorque et l’ont ramenée sans le scellé. Sur le coup, l’Anglaise a pensé que des migrants étaient montés dans la remorque, mais elle n’a cependant effectué aucune vérification du chargement.

•• La prévenue ne s’est pas présentée au tribunal judiciaire de Boulogne-sur-Mer qui jugeait l’affaire la semaine dernière. Son casier européen comporte déjà six mentions.

Elle est condamnée à six mois de prison avec sursis et devra régler 5 000 euros d’amende douanière (voir 21 décembre et 11 novembre).