Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
1 Août 2016 | Profession
 

buraliste Epinal MonopÀ l’occasion de la manifestation de buralistes vosgiens qui vient de se terminer à la gare d’Épinal pour protester contre l’ouverture d’un « Monop’Station » avec un linéaire tabac (voir Lmdt du 1er août 1, 2 et 3 ainsi que des 27 et 25 juillet, 5 juin), la présidente de la chambre syndicale des buralistes des Vosges et administratrice de la Confédération, Catherine Marcel, a fait une rapide allocution à ses collègues.

Nous en reproduisons l’essentiel ci-dessous :

•• Tout d’abord merci de vous être déplacés un 1er août à l’appel de la chambre syndicale des buralistes vosgiens.
Merci de montrer par votre présence effective à cette manifestation symbolique que vous dites non à cette intrusion de la grande distribution dans une activité qui doit relever uniquement du monopole des buralistes. Merci de montrer que la vigilance des buralistes est constante, que leur réactivité syndicale est permanente, même au cœur de l’été.

•• Mais il n’y a jamais de date idéale pour dénoncer devant l’opinion publique une situation qui est, à nos yeux de buralistes  :
. anormale parce qu’elle témoigne d’un certain laxisme ;
. injuste parce que porteuse d’une concurrence déloyale ;
. dangereuse parce que source de déstabilisation.

•• Premièrement, il est anormal que la France se prévale d’une politique anti-tabac extrêmement dure, avec l’arrivée du paquet neutre et qu’en même temps jamais on n’ait trouvé autant de tabac disponible en dehors du réseau des buralistes :
. à la sauvette, dans la rue..
. sur Internet , il y a même eu ici un site clandestin  » Blablaclope « , il y a 2 ans …
. dans les coffres de voitures de nos concitoyens revenant du Luxembourg …
. et même dans un  point de vente dépendant d’un groupe de la grande distribution comme Monoprix … ici même .

C’est comme cela, petit à petit, qu’en France, 27 % du tabac consommé n’est pas acheté chez un buraliste.

Où est le monopole que doit garantir l’État … à ses 26 000 buralistes, préposés de l’administration et qui ont tous signé un contrat de gérance après avoir engagé leurs économies dans leurs commerces ?

•• Deuxièmement, les buralistes spinaliens se retrouvent avec un point de vente concurrent, qui sera tenu par un vendeur ne répondant pas aux mêmes critères professionnels et réglementaires – notamment sur le plan de la formation – auxquels doit satisfaire chacun d’entre nous !
Et on nous dit que cela est dû à une dérogation accordée au domaine public géré par la SNCF … Et que cette situation dure depuis longtemps …
Mais de fait, la Confédération a toujours dénoncé les « Relay » dans les gares et les aéroports où il est interdit de fumer. Alors que la liste de nos collègues qui ferment s’allonge tous les mois – 1000 buralistes ont dû baisser rideau en 2015 – il n’y a aucune raison de faire des cadeaux au groupe Lagardère, ni à la grande distribution, d’ailleurs.

•• Car enfin, Monop’station, c’est une enseigne parmi d’autres, mais c’est toujours Monoprix, c’est toujours la grande distribution, et nous ne sommes pas naïfs, c’est en connaissance de cause que le groupe Monoprix vend du tabac et déstabilise nos commerces de proximité !
Alors les buralistes vosgiens disent non ! Trois fois non !
Non au marché parallèle et à la concurrence déloyale ! Non à ce régime dérogatoire et discriminatoire du tabac dans les gares où il est interdit de fumer ! Non au tabac chez Monoprix !
Le rayon tabac du Monop’station d’Épinal doit définitivement fermer !