Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
16 Mar 2024 | Profession
 

Depuis dimanche dernier et jusqu’ au 9 avril, les fumeurs respectant le Ramadan se voient contraints de renoncer quotidiennement au tabac pendant la période – le jeûne – allant du lever au coucher de soleil.

Tout comme il leur est interdit de manger, boire ou avoir des relations sexuelles.

Cette période d’abstinence se traduit aussi dans les ventes des buralistes de certains quartiers. Alors que « leurs concurrents » du marché parallèle – certaines épiceries, vendeurs à la sauvette, etc. – en souffrent probablement un peu moins … leurs horaires étant plus adaptés aux ventes nocturnes de dernière heure. Une fois que le jeûne est rompu.

Se pose désormais une autre question. Les sachets de nicotine sont-ils interdits ou au contraire tolérés pendant le jeûne du Ramadan ? Il semblerait que les avis des autorités religieuses, dans les pays musulmans où elles sont consultées sur le sujet, divergent. Exactement comme pour le vapotage. Certains mettant en avant qu’il y a toujours risque d’ingestion de particules … Reste que l’avantage du sachet est qu’il ne se voit pas.

En définitive, seuls les patchs de nicotine sont clairement autorisés. Voir 26 mars.