Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
28 Sep 2021 | Profession
 

Les assemblées générales de buralistes sont de retour … Une cinquantaine de buralistes du département, sur 160 membres de la fédération des buralistes d’Eure-et-Loir, ont participé, ce dimanche 26 septembre, à leur assemblée générale.

Philippe Coy, et le président de la fédération départementale, Michel Philippe, étaient accompagnés par des représentants de la Chambre de commerce et d’industrie d’Eure-et-Loir, de la Française des Jeux services, du Trésor public, du directeur des Finances publiques et du directeur régional de La Poste, pour répondre aux questions des buralistes, rapporte L’Écho Républicain.

•• Désormais possible dans 114 établissements du département, contre 54 en début d’année, le Point Paiement de Proximité est « un service qui donne une nouvelle impulsion à nos établissements » a affirmé Philippe Coy.

•• Les interrogations des professionnels concernaient aussi le CBD … « Ce produit n’est pas légal, c’est beaucoup trop flou pour que je vous laisse courir le risque de le proposer, bien que certains commerces se spécialisent dans sa vente. D’ici à quelques semaines, le décret l’interdisant devrait être révisé pour autoriser le CBD sous une certaine forme et avec une réglementation stricte. À ce moment-là vous pourrez en vendre en toute sécurité » a averti Philippe Coy.

•• Le réseau des buralistes, après la crise du Covid, « renaît », a-t-il conclu : « paradoxalement, dans ce malheur qui a été la crise sanitaire, nos établissements ont changé en bien. Pendant la crise sanitaire, nous sommes devenus un commerce d’utilité locale. Les bureaux de tabac et de presse étaient un des seuls lieux de vie ouverts en France, ils ont fait du bien aux Français et ça nous a fait du bien aussi. »