Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
28 Sep 2021 | Profession
 

Une semaine après la tenue de l’assemblée générale des buralistes de l’Isère (ce 18 septembre), Thierry Meyronin (administrateur de la Confédération et président de la fédération du département) a confirmé dans un entretien au Dauphiné Libéré les différents leviers de la Transformation en cours.

Par exemple, que 100 buralistes avaient déposé un dossier de transformation en Isère.

« Des études qualitatives des magasins vont être réalisées, grâce au fonds de Transformation, dans l’idée de transformer les bureaux de tabac en drugstore du futur  » note le président. « Moi qui suis à la campagne par exemple, je fais épicerie, des doubles de clés, des photocopies. Il faut en fait se situer là où il y a une demande pour activer ces leviers de croissance ».

À l’avenir, et c’est parfois déjà le cas, les buralistes font aussi office de conciergerie, d’intermédiaires dans la vente de paniers locaux, ou de relais postaux mais aussi de services publics avec le Point Paiement de Proximité.

Malgré la crise sanitaire – qui a eu une incidence sur la fréquentation des tabacs de centre-ville et le marché parallèle, Thierry Meyronin est optimiste pour l’avenir. À condition, bien sûr, de continuer à innover et à s’adapter aux besoins de la clientèle.