Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Août 2021 | Profession
 

Alors qu’elle était plutôt sereine lundi pour l’entrée en vigueur du pass sanitaire dans les bars-tabacs, la présidente des buralistes sarthois reste en alerte (voir 11 août).

Laurence Proust assure avoir reçu des coups de fil toute la semaine d’adhérents confrontés à des tensions avec leurs clients, notamment les habitués.

Cette première semaine est aussi marquée selon elle par une perte de chiffre d’affaires. « C’est très tendu », déplore Laurence Proust, jointe par France Bleu Maine ce vendredi 13 août.

« Les clients, surtout quand ce sont des habitués, ne comprennent pas qu’on vérifie leur pass sanitaire à chaque fois. Ils ont l’impression qu’on ne leur fait pas confiance. Le phénomène est plus marqué dans les bars que dans les restaurants », estime-t-elle. « Quand le barman dit non à quelqu’un qu’il connait, ça a du mal à passer ».

Les adhérents qui lui ont remonté des problèmes se trouvent aussi bien en ville qu’en milieu rural. « Il faut que nos clients comprennent qu’on n’a pas le choix », espère Laurence Proust.