Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
9 Déc 2023 | International
 

Michèle Rivasi, députée européenne (Verts/ALE) depuis 2009, est décédée dune crise cardiaque ce 29 novembre, nous apprend Citizenpost.

Elle s’était spécialisée, en France et à Bruxelles, dans la lutte contre « les lobbies » et les scandales politico-financiers qui touchent la Commission européenne.

•• Depuis deux ans, elle s’était attaquée au « lobby du tabac », en révélant ce qu’elle estimait être un conflit dintérêts sur le système européen de traçabilité des produits du tabac. Fin 2020, Michèle Rivasi avait repris la tête du groupe de travail parlementaire sur l’industrie du tabac, à la demande notamment de son créateur Cristian Busoï (PPE).

Avec ses collègues Anne-Sophie Pelletier (GUE/NGL) et Pierre Larrouturou (S&D), elle avait conduit ce travail d’investigation et de propositions avec méthode et détermination : organisation de tables rondes thématiques sur le commerce parallèle de tabac, sur la stratégie d’influence du lobby du tabac, sur les nouveaux produits du tabac, avec des représentants de l’Organisation mondiale  de la Santé (OMS), des associations de santé publique comme Smoke Free Partnership (SFP) ou Alliance Contre le Tabac (ACT).

•• Elle avait médiatisé, dans Le Canard Enchainé ce quelle avait appelé lAffaire Dentsu Tracking / Jan Hoffmann, un conflit dintérêts qui entacherait l’élaboration du système européen de traçabilité européen des produits du tabac. Celui-ci impliquerait l’industrie du tabac, Dentsu Tracking et des membres de la DG Santé (voir 24 novembre 2022).

Lors de la dernière table ronde qu’elle a animée sur les « coûts cachés du tabac », le 4 octobre dernier, elle annonçait la publication d’un Livre blanc sur le tabac.