Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
16 Avr 2024 | Profession
 

Fini les arrêts sur lautoroute ? Le président de la Confédération nationale des buralistes, Philippe Coy, a affirmé ce dimanche dans un entretien à Ouest France (voir 14 avril) quil serait bientôt possible de régler certaines factures de péage dans les bureaux de tabac annonce Le Parisien (voir aussi 4 mars).

Ce service sera d’abord accessible sur l’axe Paris-Normandie. En octobre 2023, il a été annoncé que les barrières de péage de l’A13 et de l’A14 seraient remplacées par des portiques équipés de caméras. Ces dernières vont enregistrer la plaque d’immatriculation de l’automobiliste, qui pourra régler sa facture après coup, sur Internet ou en bureau de tabac.

« On passera certains péages sans sarrêter mais vous aurez 48 heures pour régler votre passage. Ça pourra se faire en ligne. Mais dici le deuxième semestre, il sera possible de le payer chez votre buraliste » a détaillé Philippe Coy. « Cet encaissement repose sur le réseau Nirio (Française des jeux) qui gère lencaissement privé. Déjà 10 000 opérateurs buralistes sont agréés », a poursuivi le représentant de la filière (voir 10 janvier).

Règlement des amendes ou des impôts, vente de munitions de chasse … Le métier de buraliste s’est grandement transformé ces dernières années, notamment pour faire face à la baisse de vente de cigarettes.

« Ma volonté, cest de faire des buralistes des drugstores du quotidien. Cest-à-dire des endroits où lon peut trouver à tous les coups, le produit que lon veut en dernière minute : un cadeau, des produits locaux, des piles, des écouteurs, de la papeterie … » a défendu Philippe Coy.