Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

JMST 2014 AfficheC’était le leitmotiv de la Journée mondiale sans tabac 2014 (voir Lmdt du 26 mai) … La sixième session de « l’organe directeur de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte anti-tabac », réunie cette semaine à Moscou (voir Lmdt des 13 et 14 octobre), l’aura adoptée : la taxation maximale des produits du tabac.

« Il n’y a pas un seul niveau optimal de taxe sur le tabac qui s’applique à tous les pays à cause de leurs différents systèmes de taxes », indiquent néanmoins les recommandations dévoilées par l’AFP. Mais, dans une note en bas de page, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) préconise « des taxes sur le tabac à au moins 70% du prix de vente ».

« Ces directives ne sont pas juridiquement contraignantes » a rappelé à l’AFP Vera Luiza da Costa e Silva, chef du Secrétariat de la Convention.

« Les gouvernements n’ont pas besoin d’organisation internationale pour leur dire quels structures et niveaux de taxes correspondent le mieux à leur économie et à leurs conditions sociales »a dénoncé, pour sa part, Iro Antoniadou, porte-parole de Philip Morris. Les directives « sont fiscalement déséquilibrées et c’est pour cela qu’elles avaient été rejetées il y a deux ans lors de la dernière session qui avait eu lieu à Séoul ».

Les associations anti-tabac crient victoire : «  Ces directives sont conçues pour être un support et un encouragement pour les pays qui luttent contre le tabagisme » a salué Marty Logan, porte-parole de l’ONG Framework Convention Alliance regroupant plus de 500 ONG anti-tabac du monde entier.