Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
 

Sur le territoire de la métropole du Havre (Seine-Maritime), la commune de Montivilliers (16 000 habitants) va être la première à signer une convention financière avec Alcome relative au nettoyage des mégots dans l’espace public (voir 6 octobre, 12 et 11 août). 

Alcome aura pour mission d’offrir à Montivilliers des supports de sensibilisation. Et de fournir à ses services techniques des équipements tels que des cendriers de poche ou de rue.

•• « En contrepartie, la commune s’engage à réduire la quantité de mégots abandonnés illégalement (…) Elle réalisera un diagnostic, un plan d’actions et assurera l’entretien des cendriers publics, prendra en charge leur collecte et leur traitement » précise la municipalité dans Paris Normandie.

Celle-avait déjà implanté trois cendriers urbains dits « de sondage » ou ludique et avait aussi distribué des cendriers de poche à l’occasion de sa Semaine Ville propre, au printemps dernier.

•• « Montivilliers pourrait percevoir un soutien d’un montant de 1,08 euro par habitant et par an, soit pour 2022 un montant estimé à 16 526 euros », expose Yannick Le Coq, adjoint au maire en charge des espaces publics et du cadre de vie. Restera à organiser les tournées pour réduire au minimum les coûts de cette tâche.

Le contrat sera signé pour six ans.

•• En Normandie, les villes de Rouen, Dieppe, Falaise et Trouville-sur-Mer ont aussi fait ce choix, selon Alcome. Plus près du Havre, Bolbec s’est aussi engagé dans la démarche.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.