Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Sep 2014 | Trafic
 

Quel est le travail des Douanes par rapport au trafic de tabac sur internet ? Sujet largement médiatisé hier (voir Lemondedutabac du 17 septembre 1, 2 et 3).

Douanes Poste ChillyOn sait que les Douanes sont présentes, en permanence, dans les centres de tri postaux internationaux (comme Roissy et  Chilly-Mazarin en région parisienne, voir Lmdt des 10 février 2014 et 3 décembre 2013) et chez les « expressistes » (UPS, FedEx), là où passent les colis de tabac commandés par Internet. Ce qui est interdit. Les Douanes y ont donc saisi, l’année dernière, 23 tonnes (+ 16 % par rapport à l’année précédente). Ce qui représenterait  6 millions d’euros de taxes perdues.

Dans Le Parisien/ Aujourd’hui en France du 17 septembre, le directeur de Communication des Douanes déclare sur le sujet : « c’est un trafic qui se développe, c’est indéniable. Mais s’agissant de trafic, c’est toujours difficile de l’évaluer.

« Nos moyens matériels et juridiques ont aussi progressé » : le service Cyberdouanes a désormais la capacité juridique de faire des « coups d’achat », se faisant passer pour acheteur afin de remonter les filières. Trois instructions sont en cours …

Et après ? En fait, peu de choses d’après Le Parisien : « pour les petites saisies, les Douanes transmettent les procédures aux transporteurs mais ne savent pas quelle suite est donnée. Pour les plus grosses, c’est la « livraison surveillée »  assurée ». On n’en saura pas plus. Dommage que les journalistes qui ont soulevé le lièvre du trafic sur Internet ne soient pas allés plus loin. Puisque le phénomène prend de l’ampleur.

A noter qu’aux USA, FedEx est actuellement poursuivi pour livraison illégale de tabac (voir Lmdt des 1er avril et 11 janvier).