Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
5 Avr 2017 | International, Profession
 

Les autorités japonaises de la concurrence ont validé l’acquisition de Reynolds par British American Tobacco (BAT), qui avait déjà été approuvée par leurs homologues américaines, a annoncé mercredi le géant britannique du tabac (voir Lmdt des 10 mars et 18 janvier).

Le groupe indique dans un communiqué avoir reçu le feu vert sans condition du Japon pour cette acquisition qui a désormais reçu l’aval des autorités de la concurrence concernées par l’opération, après la décision positive début mars des Etats-Unis.

BAT précise qu’il prévoit toujours de conclure au troisième trimestre de cette année ce rachat, qui ne nécessite désormais plus que l’accord des actionnaires des deux groupes.

BAT doit débourser 49,4 milliards de dollars (46,3 milliards d’euros) pour acquérir les 57,8% du capital qu’il ne possède pas encore chez Reynolds American.

Si elle va à son terme, cette opération serait la plus importante dans le secteur depuis le rachat par le même Reynolds de son compatriote et concurrent Lorillard l’année dernière pour 27 milliards de dollars.