Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Juin 2021 | Profession
 

Tous les ans, la Fondation FDJ organise un appel à projets « Détaillants Solidaires », offrant la possibilité aux 30 000 partenaires commerçants du Groupe de présenter un projet solidaire porté par une association locale dont la cause leur tient à cœur (voir 9 janvier 2020). 

Ces associations doivent œuvrer dans les champs d’action de la Fondation que sont l’éducation et l’insertion.

•• Trente-trois associations, parmi l’ensemble des candidatures déposées entre janvier et septembre 2020, ont reçu une dotation allant jusqu’à trois mille euros, dont sept en Ile-de-France. Les associations concernées bénéficient chacune d’un don allant jusqu’à trois mille euros, qui leur permettra de financer une partie de leur projet.

Pour François Grenier, Responsable régional de FDJ : « l’opération « Détaillants Solidaires » est une occasion concrète de mettre en lumière l’engagement des commerçants de proximité dans la vie locale. Dans la droite ligne de la raison d’être du Groupe et de son engagement sociétal, « Détaillants Solidaires » est une initiative qui permet de soutenir des projets variés au service des habitants et des territoires. »

•• Les 7 points de vente solidaires 

Essonne, « Le Morléo » à Saint-Germain-lès-Arpajon : le projet de l’association Un pas vers la vie vise à financer l’aménagement de quatre salles éducatives et d’une salle collective accueillant des enfants en situation de handicap dans la région Occitanie.

Seine-et-Marne, « Peng Lan » à Pontault-Combault : le projet « MobMob » prévoit la mise en place d’un service de mobilité solidaire en Seine-et-Marne pour des personnes en précarité économique ou en isolement social. Ce service sera disponible tous les jours et en continu, et assuré par des personnes éloignées de l’emploi.

Paris, « La Consigne » 19ème arrondissement :  « Essai du bout du monde » est un projet solidaire, éducatif et citoyen de l’association Rugby Olympique de Pantin, qui vise à rapprocher douze jeunes femmes du quartier des Courtilières d’une pratique sportive régulière et émancipatrice.

Paris, « Le Tabac du Terminus » 16ème arrondissement : le projet porté par l’association FC Romainville est centré autour de l’égalité des chances et de l’insertion sociale. Grâce à ce projet, l’association vise à développer la pratique du football dans les quartiers prioritaires de Seine-Saint-Denis, en accompagnant une vingtaine de jeunes de moins de seize ans dans la pratique de ce sport.

Paris, « A Jean Bart » 17ème arrondissement : leprojet retenu consiste à développer le pôle ludique de l’association Assoce, qui regroupe le café ludique et le Bocal (ludothèque de plein air), et d’étendre les heures d’ouverture de ces structures.

Val d’Oise, « La Tabatière » à Vauréal : le projet « Quad de travail » a pour objectif de proposer aux bénéficiaires de l’association un véhicule de type quad afin qu’ils puissent intervenir sur des sentiers difficiles situés au cœur du parc naturel du Vexin pour y effectuer des travaux.

Hauts-de-Seine, « Les volutes du Château » à Neuilly-sur-Seine : « La vie de l’IME en photo et   vidéo », projet porté par l’association Unapei92 IME Le Phare, a pour objectif la diffusion d’un livre de photos mettant en avant le quotidien des enfants au sein de l’IME. L’association Unapei92 IME Le Phare accueille cinquante-cinq enfants et adolescents déficients intellectuels âgés de 6 à 20 ans.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.