Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Oct 2013 | Profession
 

Beaucoup de monde à la conférence de presse de lancement du « Compte Nickel », ce matin au siège de la Confédération à Paris (voir Lemondedutabac des 6 et  15 octobre) : une vingtaine de médias était représentée. Parmi les déclarations, on en retiendra deux.

« Les buralistes sont des entrepreneurs responsables et motivés qui jouent un vrai rôle social dans les quartiers et villages. C’est pour cela que nous avons préféré trouver un accord  avec eux plutôt qu’avec un groupe de la grande distribution. Et cette spécificité des buralistes nous a aidé à obtenir notre  agrément auprès des autorités » : Hugues Le Bret, président du Comité de surveillance de la Financière des Paiements électroniques / FPE.

« Nous croyons au projet. Non seulement, parce qu’il s’agit d’une autre façon d’ouvrir un compte de paiement, chez son buraliste. Mais parce que la technologie employée va nous permettre d’accueillir d’autres solutions à proposer aux clients de nos points de vente. Comme le paiement des factures EDF, par exemple. Je lance donc un appel aux grandes entreprises publiques et aux collectivités territoriales » : Pascal Montredon, président de la Confédération des buralistes.

Toujours à l’occasion de cette conférence de presse, les objectifs du projet ont été précisés : 600 buralistes agréés et 100 000 comptes clients ouverts en un an.