Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
30 Juil 2016 | Profession
 

Carotte FDJRebondissant sur la publication, ici-même, d’un message du président de la Confédération des buralistes, Pascal Montredon, concernant les relations actuelles de la FDJ avec son réseau de détaillants (voir Lmdt des 29 et 26 juillet 2016), le buraliste parisien Cyrille Geiger pose la question sur son blog : « quelle est la feuille de route de Stéphane Pallez (ndlr : PDG de la FDJ / voir Lmdt des 6 novembre 2014 et du 24 mars 2015) ? ».

•• Cyrille Geiger y révèle le dialogue qu’il a récemment entretenu avec Patrick Buffard (numéro 2 de la FDJ) « suite à la diffusion d’un tweet qu’il avait fait depuis la gare de Libourne ». Après y avoir constaté la présence, le 13 juillet, « d’un mini supermarché sous enseigne Casino Shop qui distribue du tabac, d’une part, et des jeux FDJ sans mobilier d’autre part ».

La présence de tabac dans ce Casino Shop de gare n’étant pas sans rappeler un autre dossier brûlant de l’actualité des buralistes (voir Lmdt des 29 juillet et 25 juillet 2016).

•• Mais à cette occasion, Cyrille Geiger fait part de son analyse personnelle sur la stratégie de l’opérateur de jeux (extraits) : « … je reste convaincu que la stratégie de la FDJ passe de moins en moins par son réseau historique. Les chiffres des paris en ligne de l’Euro 2016 (voir Lmdt des 30 juin et 2 juillet 2016) et la mise en avant de la nouvelle application Illiko qui permet de jouer sans passer par le point de vente sont sûrement dans le sens de l’histoire de l’entreprise, mais j’en reste convaincu, cela se fera au détriment du réseau physique historique auquel j’appartiens.

« Combien de comptes ont-ils été ouverts sur le site de la FDJ suite à la collecte des adresses mails de nos clients via le concours La Ola ? ».

•• « En ouvrant des points de vente à la hussarde avec des objectifs quantitatifs fixés plutôt que qualitatifs, on aide mécaniquement d’autres points de vente à couler. C’est une contribution à la dynamique d’affaiblissement de ce commerce de proximité qui est encore le dernier lien social. Lien social rompu par les politiques locales d’ouverture de ces mastodontes du commerce aux portes des villes …

« Évidemment que ce sujet dépasse largement la stratégie de la FDJ mais il est de la responsabilité de son actionnaire !

•• « J’ai le sentiment que, de par son actionnariat, la FDJ devrait être un peu plus sensible à ces sujets sociétaux, quitte peut-être à sacrifier un peu de business. Mais il s’agit là d’une feuille de route qui doit être donnée ou non par l’Etat-actionnaire.

•• « Je ne suis pas certain que des ouvertures chez Casino, ou dans une boutique de cigarettes électroniques (voir Lmdt du 4 juillet 2016), soit de nature à apaiser les relations tendues entre mes collègues et la FDJ ».