Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
6 Nov 2021 | Profession
 

Si la Corse n’est pour l’instant pas concernée par l’expérimentation (voir 1er novembre et 26 octobre), les buralistes de l’île de Beauté se disent intéressés par l’installation de distributeurs de billets (DAB).

« Notre vocation, c’est d’être commerçant de proximité, et cet équipement sera utile pour les habitants » explique le président de la fédération des buralistes de Corse, Joseph-Antoine Oliva à France Bleu Corse. « Déjà, au niveau sécurité, il sera mis en place à l’intérieur du commerce » et « il offrira aux clients la possibilité de retirer des espèces », alors que « les banques se désengagent de l’installation de ce matériel » en particulier « dans la ruralité », souligne-t-il.

Un avis partagé par une buraliste à Luri (Haute-Corse). « Notre village a beaucoup de commerces, et tous n’acceptent pas la carte bleue. Les clients de La Poste peuvent retirer de l’argent, mais tous ceux qui sont clients dans d’autres banques sont contraints de retirer leurs espèces dans d’autres communes. Sans compter que le distributeur n’est pas toujours plein », précise-t-elle.

Les buralistes corses regrettent cependant que l’île ne fasse pas partie de la phase d’expérimentation. « Ils auraient pu penser à nous, parce qu’on travaille avec le tourisme », regrette la buraliste.