Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
4 Mar 2024 | Profession
 

Enquête en cours …

• Tarn. Ce jeudi 29 février, il était environ 16 heures 30 lorsque deux individus ont fait irruption dans un tabac presse à Albi. Le commerce était vide à ce moment de la journée. Le buraliste était dans la réserve, son épouse derrière le comptoir et son père à l’intérieur du magasin.

L’un d’eux, qui avait le visage dissimulé derrière un masque et une casquette sur la tête, a sorti une arme de poing et l’a pointée sur la buraliste sans dire un mot. Son complice, le bas du visage dissimulé par un passe-montagne, s’est précipité derrière le comptoir pour attraper la caisse.

Aidée de son beau-père, la buraliste a essayé de maîtriser le malfaiteur, qu’ils ont coincé sur le côté du comptoir. Ce dernier s’est débattu et a fait tomber la caisse au sol. Il a néanmoins réussi à s’échapper. Le buraliste est sorti alors de la réserve et a tenté d’intervenir à son tour. Le premier individu l’a alors menacé avec son pistolet.

Les deux braqueurs ont réussi à quitter le commerce avec la caisse et ont pris la fuite en voiture. Au total la scène n’a duré que quelques dizaines de secondes. Propriétaire depuis 30 ans de ce commerce qui appartenait avant à ses parents, le commerçant se montre désabusé. C’est la première fois qu’il est victime d’un vol à main armée.

Enquête bouclée …

• Tarn. Le 24 février dernier, un malfaiteur a gazé le buraliste de Cagnac-les-Mines avant de prendre la fuite avec deux cartouches de cigarettes (voir 27 février). Interpellé trois jours plus tard, cet habitant de Blaye-les-Mines, âgé de 39 ans, vient d’être jugé par le tribunal correctionnel d’Albi.

Face aux magistrats, il a affirmé avoir agi par peur. Accro au cannabis, il aurait été menacé chez lui à plusieurs reprises par son dealer à cause d’impayés. Le jour du braquage, le 24 février dernier, il assure qu’un autre individu était venu le voir pour lui réclamer l’argent. Cet homme lui aurait ordonné d’aller voler la caisse du tabac-presse de Cagnac-les-Mines et lui aurait remis une bombe lacrymogène. « Je ne me suis pas senti de prendre la caisse » a-t-il poursuivi …

Il s’est ensuite rendu à Albi, dans le quartier de Cantepau, afin de revendre son maigre butin : 100 euros les deux cartouches. Verdict : 3 ans de prison dont 1 an assorti d’un sursis probatoire, avec maintien en détention pour la partie ferme.