Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
29 Jan 2023 | Profession
 

Vitrines explosées

• Loire-Atlantique. Les patrons d’un bar-tabac-presse de Saint-Nazaire ont d’abord cru à un casse-bélier. Il était 23 h 10, ce vendredi 27 janvier quand un énorme bruit a mis plusieurs riverains à la fenêtre …

Deux voitures étaient entrées en collision au carrefour distant de quelques dizaines de mètres de l’établissement. L’un des véhicules, déséquilibré par le choc, est venu arracher … dix poteaux et a défoncé les deux vitrines du bar-tabac.

Les deux jeunes âgés d’une vingtaine d’années qui circulaient à bord de l’une des voitures et la femme d’une trentaine d’années conduisant l’autre véhicule n’ont pas été blessés dans cet accident très spectaculaire.

Vendeuse traumatisée

• Moselle. Trois jeunes majeurs étaient présentés, ce vendredi 27 janvier, au tribunal de Sarreguemines dans le cadre d’une comparution immédiate pour le braquage d’un buraliste à Morhange (50 kilomètres de Metz / voir 2 décembre). Au fil de l’audience, la juge a mis en évidence trois jeunes désœuvrés, sans ressources, qui cohabitent au domicile du père de l’un d’eux à Morhange.

Mais le représentant du ministère public a rappelé le casier judiciaire de l’un d’eux ainsi que « le traumatisme pour la vendeuse, qui a été terrorisée et a aujourd’hui un suivi psychologique. » Il a mis les trois sur le même plan et réclamé quatre ans de prison dont un an avec un sursis probatoire de deux ans.

Après délibération, le tribunal les a condamnés à trois ans de prison dont dix-huit mois avec sursis.

Investigations de longue haleine

• Deux-Sèvres. Entre le mois de janvier 2020 et le mois d’août 2022, plusieurs cambriolages sont survenus dans un bar-tabac du Thouarsais. Les enquêteurs ont relevé des similitudes, notamment dans le cheminement des malfaiteurs. Cigarettes et tickets de la Française des Jeux étaient essentiellement ciblés.

Le travail des gendarmes de la communauté de brigades de Thouars a permis l’interpellation de deux personnes de Saumur, déjà connues de la justice. Les deux comparses sont convoqués devant le tribunal judiciaire de Niort le 6 avril pour répondre de leurs actes.